Accueil
Histoire navale
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
  PATRIMOINE
Châteaux, palais,
  Eglises, monuments
Est Ouest Sud-Ouest Nord IdF Sud-Est Centre-OuestCentre-Est
RÉGIONS


 Contact
Page créée en avril 2013
L'archange saint Michel sur le pignon du portail sud

D'après quelques maigres sources historiques, l'église Saint-Gilles aurait succédé à un premier édifice présent au début du XIIIe siècle. Le nouveau bâtiment fut construit entre 1485 et 1528 dans un style gothique flamboyant, comme la collégiale Saint-Vulfran, commencée trois ans après. Cependant l'édifice restait fragile et le XVIIIe siècle amena son lot de malheurs. En 1729, deux piliers s'effondrèrent. La voûte, au-dessus, s'écroula et fut reconstruite grâce aux dons des paroissiens. En 1764, deux soldats se battirent en duel devant l'église et continuèrent dans le cimetière. L'un deux fut mortellement blessé. On ferma le cimetière qu'une cérémonie solennelle dut ensuite laver de cette souillure et rebénir. En 1765, c'est la foudre qui frappe le bâtiment, endommageant le clocher et cassant l'horloge.
Pendant la Révolution, l'église, fermée au culte, sert de magasin à fourrages. Grâce au dynamisme de son curé et aux dons des habitants du quartier, le bâtiment est entièrement restauré à partir de 1860. En style néo-gothique bien sûr, très en vogue à cette époque. L'intérieur en finira complètement couvert de décors peints dont quasiment rien ne subsiste aujourd'hui. Enfin, le 20 mai 1940, lors de la chevauchée des Panzer de Guderian vers la mer, l'artillerie allemande détruisit la ville d'Abbeville et, en grande partie, l'église Saint-Gilles. Seuls la façade gothique et quelques murs ont pu être sauvés.
Restaurée - l'intérieur en style contemporain -, l'église a été rendue au culte en 1967.

Cul-de-lampe de la première construction
Vue d'ensemble de la nef contemporaine de Saint-Gilles
Vue d'ensemble de la nef contemporaine de Saint-Gilles
La restauration d'après-guerre n'a gardé que la façade gothique et quelques murs.
La façade asymétrique en gothique flamboyant de Saint-Gilles
La façade asymétrique en gothique flamboyant de Saint-Gilles
a échappé au bombardement de mai 1940.
Jadis, la tour du clocher était surmontée d'un dôme carré et d'une flèche.

À DROITE ---»»»
Cette très élégante balustrade gothique sur la tour du clocher
a réussi à sortir indemne du bombardement de 1940.
Le chevet a été reconstruit après la guerre
Le chevet a été reconstruit après la guerre
Balustrade gothique sur la tour du clocher
Le portail principal
Le portail principal
Il cache une archivolte historiée (très délabrée) sur la vie de saint Gilles.
Statue de saint Gilles avec sa biche
Statue de saint Gilles avec sa biche sur
le trumeau du portail principal
(XIXe siècle)
Le portail sud
Le portail sud
Statue de la Vierge sur le trumeau
Le flanc sud
Le flanc sud
Toute cette partie de l'église a été très endommagée lors du bombardement d'artillerie du 20 mai 1940.
Statue de saint Michel
Statue de saint Michel sculptée
sur le pignon du portail sud
La lanterne des morts date de 1870
La lanterne des morts date de 1870. C'est un vestige du cimetière qui jouxtait l'église.
La nef de Saint-Gilles et ses piliers de béton
La nef de Saint-Gilles et ses piliers de béton
Le mur du bas-côté sud (à l'arrière-plan) a été très touché par le bombardement de mai 1940.
Vitrail contemporain
Vitrail contemporain
Vitrail contemporain
Vitrail contemporain
L'entrée à droite contient des vestiges de la première construction (fin du XVe siècle – début du XVIe).
L'entrée à droite contient des vestiges de la première construction (fin du XVe siècle - début du XVIe).
Les deux flèches indiquent les éléments qui sont donnés en gros plan dans cette page (cul-de-lampe et plaque funéraire).
Cul de lampe de la première construction
Cul de lampe de la première construction
et rescapé du bombardement de 1940
L'ancien baptistère dans le bas–côté gauche
L'ancien baptistère dans le bas-côté gauche
Le bas-côté gauche
Le bas-côté gauche
Il n'a été que peu touché par le bombardement de 1940 (tout comme l'ancien baptistère)
Plaque funéraire dans l'entrée de l'église
Plaque funéraire dans l'entrée de l'église
rescapée du bombardement de 1940
Statue moderne de saint Antoine de Padoue
Statue moderne de
saint Antoine de Padoue
Chemin de croix
Chemin de croix
La Crucifixion
Statue moderne de la Vierge
Statue moderne de la Vierge
Le chœur très dépouillé de l'église  Saint-Gilles a été reconstruit après 1940.
Le chœur très dépouillé de l'église Saint-Gilles a été reconstruit après 1940.
Statue de saint Gilles dans le chœur
Statue de saint Gilles dans le chœur
Vitrail contemporain
Vitrail contemporain
Statue de la Vierge et l'Enfant
Statue de la Vierge et l'Enfant
dans le chœur
Chemin de croix
Chemin de croix
La Déposition
Vitrail contemporain
Vitrail contemporain
La nef vue du chœur
La nef vue du chœur
Les sculptures gothiques du balcon sont des rescapées du bombardement de 1940.

Documentation : «Abbeville, le quartier Saint-Gilles», feuillet disponible à l'Office de tourisme + panneaux dans l'église
PATRIMOINE CARTEPATRIMOINE LISTERetourner en HAUT DE PAGE