Accueil
Histoire navale
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
  PATRIMOINE
Châteaux, palais,
  Eglises, monuments
Est Ouest Sud-Ouest Nord IdF Sud-Est Centre-OuestCentre-Est
RÉGIONS


 Contact
Page créée en avril 2016
Notre-Dame du Beffroi, atelier Max Ingrand, 1956

Il existe peu d'information - notamment architecturale - sur l'église Saint-Florentin d'Amboise. Le Congrès archéologique de France ne semble pas s'être penché sur cet édifice. La base Palissy, toutefois, donne quelques renseignements.
Saint-Florentin est une église de taille moyenne située tout près de la Loire, tandis que la collégiale Saint-Denis est à hauteur du château. C'est Louis XI qui, par crainte de la contagion lors des épidémies, a ordonné sa construction pour que les habitants ne montent plus jusqu'à la collégiale. Son abside est d'ailleurs située sur les fortifications de la ville. L'église Saint-Florentin est consacrée en 1484, c'est-à-dire l'année qui suit la mort de Louis XI.
Ses particularités architecturales se résument à peu de choses : le clocher possède un dôme Renaissance du XVIe siècle ; la nef se termine par une abside à trois pans et la porte sud - bien délabrée - est ornée d'une archivolte surmontée d'une accolade, elle-même accompagnée de deux pilastres qui portaient jadis des statues. Notons enfin que le fils de François Ier et de la reine Claude, né en 1518, a été baptisé à Saint-Florentin.
L'intérieur de l'église a été largement transformé en 1876. La voûte en bois a fait place à une voûte en pierre et la nef (qui était unique) s'est enrichie de deux étroits bas-côtés séparés du vaisseau central par des piliers fasciculés, eux-mêmes ornés de chapiteaux à thème floral. Les vitraux, centrés autour des représentations de la Vierge, ont été réalisés en 1956 par l'atelier parisien de Max Ingrand. L'église est également ornée d'une dizaine de statues, typiques de l'art sulpicien du XIXe siècle. Saint-Florentin a été classée aux Monuments historiques en 1963. Elle sert de lieu d'expositions.

Sainte Anne, statut du XIXe siècle
Vue d'ensemble de la nef de Saint-Florentin qui sert de lieu d'exposition.
Vue d'ensemble de la nef de Saint-Florentin qui sert de lieu d'exposition.
La voûte en pierre date de l'année 1876, tout comme les minces bas-côtés séparés du vaisseau central par des piliers fasciculés.
L'église Saint-Florentin depuis le pont sur la Loire.
L'église Saint-Florentin depuis le pont sur la Loire.
La porte sud avec son archivolte et ses deux pilastres.
La porte sud avec son archivolte et ses deux pilastres.
Suite d'arcades sur le côté nord.
Suite d'arcades sur le côté nord.
Cette structure architecturale néogothique date de l'année 1876.
Chapiteau à feuilles de chou.
Chapiteau à feuilles de chou, XIXe siècle.
Chapiteau à pampres et feuilles de vigne (XIXe siècle)
Chapiteau à pampres et feuilles de vigne, XIXe siècle.
Notre-Dame de Lourdes, détail
Notre-Dame de Lourdes, détail
Vitrail de l'atelier Max Ingrand, 1956
Notre-Dame de la Salette, partiel.
Notre-Dame de la Salette, partiel.
Vitrail de l'atelier Max Ingrand, 1956.
L'apparition de la Salette, en 1846, avait un visage triste et a tenu des propos menaçants.

Rappelons que les Bollandistes
rejettent l'apparition de la Salette.
Animal monstrueux sur un pilier, XIXe siècle.
Animal monstrueux sur un pilier, XIXe siècle.
Clé de voûte du chœur (XIXe siècle?)
Clé de voûte du chœur, XIXe siècle?
Animal monstrueux sur un pilier, XIXe siècle.
Animal monstrueux sur un pilier
XIXe siècle.
Sainte Anne et Marie, XIXe siècle
Sainte Anne et Marie, XIXe siècle.
Notre-Dame de Grâce et Notre-Dame de Majesté
Notre-Dame de Grâce et Notre-Dame de Majesté
Atelier Max Ingrand, 1956.
Saint Florentin, XIXe siècle.
Saint Florentin, XIXe siècle.
«L'Adoration des bergers», tableau d'un auteur anonyme.
«L'Adoration des bergers», tableau d'un auteur anonyme.
Donné par l'État en 1877.
Le château d'Amboise
Le château d'Amboise.
Vitrail de saint Florentin (Atelier Max Ingrand, 1956).
Saint Jude, patron des causes désespérées,
Saint Jude, patron des causes désespérées,
XIXe siècle.
Chapiteau à feuilles de mandragore (?), XIXe siècle.
Chapiteau à feuilles de mandragore (?), XIXe siècle.
La nef vue du chœur avec une exposition de créations contemporaines
La nef vue du chœur avec une exposition de créations contemporaines
Notre-Dame de Chartres et Notre-Dame du Puy, partiel.
Notre-Dame de Chartres et Notre-Dame du Puy, partiel.
Atelier Max Ingrand, 1956
LE CHŒUR DE L'ÉGLISE SAINT-FLORENTIN
Les parties verticales du chœur n'ont pas été remaniées en 1876. Elles sont de la fin du XVe siècle.
Les parties verticales du chœur n'ont pas été remaniées en 1876. Elles sont de la fin du XVe siècle.
Comme celle de la nef, la voûte semble être issue des travaux de restauration de 1876.
Vierge à l'Enfant, XIXe siècle.
Vierge à l'Enfant,
Statue centrale du chœur, XIXe siècle.
Clé de voûte sur la voûte en pierre du XIXe siècle.
Clé de voûte sur la voûte en pierre
, XIXe siècle.
Notre–Dame du Rosaire et Notre–Dame de la médaille miraculeuse, détail
Notre-Dame du Rosaire et Notre-Dame de la médaille miraculeuse, partiel.
Atelier Max Ingrand, 1956.


À DROITE ---»»»
Sainte Marguerite-Marie Alacoque et le Sacré-Cœur
(Tableau typiquement sulpicien, XIXe siècle)
«L'Assomption de la Vierge»
«L'Assomption de la Vierge»
Copie inversée du tableau de Nicolas Poussin (qui est au Louvre).
Une copie non inversée se trouve
à la cathédrale Saint-Pierre de Saintes.
Sainte Marguerite-Marie Alacoque et le Sacré-Cœur
Les verrières de Max Ingrand dans le chœur gothique de Saint-Florentin.
Les verrières de Max Ingrand dans le chœur gothique de Saint-Florentin.
Notre-Dame du Beffroi et Notre-Dame du Clos-Lucé, détail.
Notre-Dame du Beffroi et Notre-Dame du Clos-Lucé, détail.
Atelier Max Ingrand, 1956.
Élévation sur le bas-côté sud avec la statue de saint Florentin.
La voûte du chœur (1876?)
La voûte du chœur (1876?)
Notre-Dame de Pontmain, détail.
Notre-Dame de Pontmain, détail.
Atelier Max Ingrand, 1956
Saint Florentin, détail
Saint Florentin, détail
Atelier Max Ingrand, 1956
«««--- Élévation sur le bas-côté sud avec la statue de saint Florentin.
Notre-Dame du Beffroi et Notre-Dame du Clos-Lucé.
Notre-Dame du Beffroi et Notre-Dame du Clos-Lucé.
Atelier Max Ingrand, 1956.
Saint Joseph et l'Enfant Jésus
Saint Joseph et l'Enfant Jésus
XIXe siècle
Art sulpicien.
Le Christ en croix
Le Christ en croix
dans le chœur.
(XIXe siècle?)
L'avant-nef et le balcon gothique (ou néogothique) de l'église  Saint-Florentin. .
L'avant-nef et le balcon gothique (ou néogothique) de l'église Saint-Florentin.

Documentation : base Palissy
PATRIMOINE CARTEPATRIMOINE LISTERetourner en HAUT DE PAGE