Accueil
Histoire navale
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
  PATRIMOINE
Châteaux, palais,
  Eglises, monuments
Est Ouest Sud-Ouest Nord IdF Sud-Est Centre-OuestCentre-Est
RÉGIONS


 Contact
Page créée en fév. 2013
Saint Leu, statue attribuée à Cressent père ou à Jean-Baptiste Carpentier (détail)

La tradition veut que l'église Saint-Leu (ou Saint-Loup) ait remplacé un oratoire dédié à saint Lambert. L'église actuelle date du XVe siècle et s'inscrit dans le renouveau de la construction qui a marqué la France après la guerre de Cent Ans. Bâti sur un sol instable, l'édifice a été pensé pour offrir le maximum de place sur un minimum d'espace. Le clocher actuel fut achevé au début du XVIe siècle. Les sources rapportent que, au jour de Pâques 1581, lors d'une tempête, la flèche de charpente vint s'abattre sur l'église pendant les mâtines : soixante-huit personnes furent tuées. En 1793, l'église fut pillée. En 1794, elle fut transformée en magasin à fourrages pour la cavalerie, puis rendue au culte à la fin de 1796. Saint-Leu ne possède plus ses vitraux Renaissance. En a-t-elle eu? Ont-ils été brisés à la Révolution? Les sources ne l'indiquent pas.
Saint-Leu est une église-halle à trois nefs d'égales proportions. Son mobilier, tout à fait remarquable, vient d'églises disparues à la Révolution : Christ aux liens, statues du XVIIIe siècle, tribune avec panneaux Renaissance, belle gloire du XIXe. Enfin, on soulignera la présence de vestiges du XVe siècle : de nombreux culots ornent la retombée des arcades dans la nef ; de petites têtes sculptées dans le bois (appelées blochets) scandent le couvrement de la nef nord.

Christ aux liens, XVe siècle (détail)
Vue d'ensemble de l'église Saint-Leu à Amiens (XVe siècle)
Vue d'ensemble de l'église Saint-Leu à Amiens (XVe siècle)
Saint-Leu est une église-halle. Ses trois vaisseaux ont les mêmes proportions.
Son couvrement est constitué de très belles charpentes lambrissées en berceau brisé.
La façade occidentale dont le portail principal est très dégradé
La façade occidentale dont le portail principal est très dégradé
Le portail sud au-dessous du clocher (XVe siècle)
Le portail sud au-dessous du clocher (XVe siècle)
Il est orné d'un tympan au remplage flamboyant ajouré.
Christ aux liens dans l'entrée de l'église
Christ aux liens dans l'entrée de l'église
Statue en bois de la fin du XVe siècle
Chapelle du baptistère
Chapelle du baptistère
Elle est placée sous le patronage de Marie-Nicolas-Antoine DAVELUY.
Prêtre missionnaire né en 1818, baptisé à Saint-Leu, il partit en
Chine en 1844, puis en Corée où il fut aidé par le diacre coréen
André Kim (et bientôt premier prêtre coréen). Il fut martyrisé
en Corée en 1866. Canonisé par Jean-Paul II.
Le clocher (typique des années 1500) et l'entrée sud
Le clocher (typique des années 1500) et l'entrée sud
Impressionnante tourelle d'escalier ajourée
Impressionnante tourelle d'escalier ajourée
dans l'entrée l'église (début XVIe siècle)
Elle est utilisée pour gagner la tribune.
La nef et sa double rangée d'arcades soutenant les trois voûtes  en bois
La nef et sa double rangée d'arcades soutenant les trois voûtes en bois
On remarquera la présence de culots à toutes les retombées des ressauts sur les arcades. Au premier rang de la photo, les stalles.

À DROITE ---»»»
La chaire à prêcher, réalisée vers 1700, vient de l'abbaye Saint-Jean-des-Prémontrés.
Elle est l'œuvre de François Cressent (1663-1735)
La chaire à prêcher vient de l'abbaye Saint-Jean-des-Prémontrés
EXEMPLES DE CULOTS À LA RETOMBÉE DES RESSAUTS SUR LES ARCADES DE LA NEF
Deux chérubins tenant un écusson à trois lys
Deux chérubins tenant un écusson à trois lys
Ange tenant un écusson orné d'un lion
Ange tenant un écusson orné d'un lion
Dignitaire ou prélat
Dignitaire ou prélat
Évêque tenant sa crosse
Évêque tenant sa crosse
Autel latéral nord Sainte-Philomène Statue de sainte Philomène
Statue de sainte Philomène

«««--- À GAUCHE
Autel latéral nord Sainte-Philomène
Statue de saint Roch
Statue de saint Roch
dans l'autel latéral sud Saint-Roch
La nef nord avec l'autel Sainte-Philomène sur la gauche
La nef nord avec l'autel Sainte-Philomène sur la gauche
et l'autel de la Vierge et ses deux statues de saint Joseph et saint Vincent sur le chevet
Saint Vincent de Paul
Saint Vincent de Paul
Statue attribuée à Simon Pfaff von Pfaffenhoffen
(1715-1784)
L'autel de la Vierge dans la nef nord
L'autel de la Vierge dans la nef nord
Vierge à l'Enfant, XVIIIe siècle en bois peint
Vierge à l'Enfant, XVIIIe siècle en bois peint

À DROITE ---»»»
En haut : culot montrant un vieil homme barbu
En bas : culot avec un ange tenant un écusson
dans la chapelle du Saint Sacrement
Culot montrant un vieil homme barbu
Culot avec un ange tenant un écusson
La nef de Saint-Leu et l'autel du Saint Sacrement dans la nef sud (sur la  droite)
La nef de Saint-Leu et l'autel du Saint Sacrement dans la nef sud (sur la droite)
Cette photo aux teintes plus chaudes est une photo argentique.
Saint Louis
Saint Louis
Auteur non précisé
L'autel du Saint Sacrement dans la nef sud
L'autel du Saint Sacrement dans la nef sud
et ses deux statues de saint Louis et de sainte Élisabeth
Sainte Élisabeth de Hongrie
Sainte Élisabeth de Hongrie
Auteur non précisé
La nef vue de l'autel de la Vierge dans la nef nord
La nef vue de l'autel de la Vierge dans la nef nord
En plus de la présence de culots à la retombées des ressauts, on remarque la présence de blochets sur les poutres sablières de la nef nord.
EXEMPLES DE BLOCHETS SUR LES POUTRES SABLIÈRES
Tête d'homme dormant
Tête d'homme dormant
Tête de vieille femme
Tête de vieille femme
Tête de vieil homme
Tête de vieil homme
Tête de femme
Tête de femme
Tête d'homme
Tête d'homme
Le chœur de l'église Saint-Leu et ses quatre statues du XVIIIe  siècle
Le chœur de l'église Saint-Leu et ses quatre statues du XVIIIe siècle
La grande gloire au-dessus du maître-autel est ornée de deux anges en adoration devant la croix présentée en vitrail.
Elle a été réalisée par les frères Aimé et Louis Duthoit en 1828.
Vierge de l'Annonciation dans le chœur
Vierge de l'Annonciation dans le chœur
Statue en pierre attribuée à Jean-Baptiste Michel Dupuis
Le tabernacle du maître–autel et sa gloire
Le tabernacle du maître-autel et sa gloire
Au premier plan, buste de saint Leu
Saint Leu dans le chœur
Saint Leu dans le chœur
Statue en pierre attribuée à Cressent père
(ou à Jean-Baptiste Carpentier en 1775)
Saint Jean-Baptiste dans le chœur
Saint Jean-Baptiste dans le chœur
Statue en bois blanchi du XVIIIe siècle
attribuée à François Cressent
Tableau sur un côté de la nef
Tableau sur un côté de la nef
Sainte priant dans son cachot et visitée par deux anges
Œuvre anonyme
L'archange saint Michel
L'archange saint Michel
Statue en bois blanchi du XVIIIe siècle
attribuée à Jacques-Firmin Vimeux (1740-1820)
Buste de saint Leu en argent Reste d'une fresque sur un pilier de la nef Remplois de restes de vitraux Renaissance
Remplois de restes de vitraux Renaissance
dans un losange au milieu d'un vitrail blanc
Reste d'une fresque sur un pilier de la nef
«««--- À GAUCHE
Buste de saint Leu en argent
exposé sur le maître-autel
à l'occasion des journées du Patrimoine

À DROITE ---»»»
Ces remplois viennent-ils de l'ancienne verrière
de l'église Saint-Leu? En tout cas,
c'est tout ce qu'on peut voir dans l'église.
Les anciennes stalles de l'église Saint-Leu
Les anciennes stalles de l'église Saint-Leu
La tribune du bas–côté nord : médaillons et rinceaux Renaissance sculptés dans le bois
La tribune du bas-côté nord : médaillons et rinceaux Renaissance sculptés dans le bois
La nef et l'orgue de tribune vus du chœur
La nef et l'orgue de tribune vus du chœur
L'église Saint-Leu a été fortement restaurée au XIXe siècle. Les travaux ont mis à jour des restes de peintures murales.
On en aperçoit deux sur les piliers des deux premiers plans dans la photo ci-dessus.

Documentation : «Amiens; ville d'Art et d'Histoire - Musées, monuments et promenades», Éditions du Patrimoine, ISBN 978-2-85822-933-8
+ panneaux explicatifs dans la nef
PATRIMOINE CARTEPATRIMOINE LISTERetourner en HAUT DE PAGE