Accueil
Histoire navale
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
  PATRIMOINE
Châteaux, palais,
  Eglises, monuments
Est Ouest Sud-Ouest Nord IdF Sud-Est Centre-OuestCentre-Est
RÉGIONS


 Contact
Page créée en janv. 2012
La Vierge dans le tableau de Sille de Loisy

Baume-les-Dames est avant tout la ville d'une ancienne et grande abbaye de nonnes depuis les temps mérovingiens (et même depuis le IVe siècle raconte la légende). En 1791, l'abbaye est fermée, ses biens sont vendus, les nonnes fuient en Suisse. Cependant il reste à Baume une très belle église paroissiale : Saint-Martin.
À l'emplacement de l'église actuelle, un premier édifice est construit au IXe siècle. La légende raconte que saint Martin serait passé à Baume vers 390 et qu'il y aurait eu un geste de grande générosité. Aussi décida-t-on de lui dédier l'église. L'édifice actuel a été construit entre 1617 et 1621, dans le style néo-gothique, par les architectes Perrin et Roussel. Il est arrivé quasiment intact jusqu'à nous avec ses boiseries, ses ors et ses retables baroques. Enrichie aux XVIIIe et XIXe siècles par des tableaux, un maître-autel de style Charles X, l'église a récupéré une petite partie des richesses de l'ancienne abbaye. Située au chœur même de la ville de Baume, elle offre, entre autres, aux visiteurs ce que l'on voit assez souvent dans les églises de la région : deux très beaux retables et une chaire à prêcher sculptée et dorée.

Sainte Barbe, XVIe siècle
Vue d'ensemble de la nef de Saint-Martin
Vue d'ensemble de la nef de Saint-Martin
On remarquera la voûte sur croisée d'ogives.
Le clocher porche depuis la place Saint-Martin
Le clocher porche depuis la place Saint-Martin
Porte sur le côté droit
Porte sur le côté droit
Même si l'église est présentée en style néogothique, cette porte, toute classique de la première moitié du XVIIe siècle, a fière allure.
Statue sous le porche
Statue sous le porche
Saint Martin ermite?
Le côté droit néogothique (début XVIIe siècle)
Le côté droit néogothique (début XVIIe siècle)
Le très beau retable baroque de style Louis XIII dans l'absidiole gauche
Le très beau retable baroque de style Louis XIII
dans l'absidiole gauche
En son centre, une toile «Saint Charles Borromée visitant les pestiférés»
«Saint Charles Borromée visitant les pestiférés»
«Saint Charles Borromée visitant les pestiférés»
Auteur inconnu, partie centrale

La légende de saint Martin à Baume-les-Dames. Un épisode qui ne figure pas dans la Légende dorée raconte que saint Martin, passant à Baume vers 390, s'arrêta au monastère. Son âne, attaché près de la porte, trouva le temps long, se détacha et s'égara dans les environs. Confus, Martin demanda aux vignerons de l'aider à le retrouver. On le découvrit le soir, pâturant dans une prairie. L'âne revint en ville en laissant échapper des crottes derrière lui. Une joyeuse bande d'enfants le suivait en les ramassant : Martin, reconnaissant, les avait transformées en friandises, les «craquelins».
Source : «L'abbaye de Baume-les-Dames», brochure de l'association «Renaissance du Vieux Baume», disponible à l'Office du Tourisme.

La chaire à prêcher est de style Louis XIV
La chaire à prêcher est de style Louis XIV
Elle est due à Étienne Monnot
Les panneaux de la cuve représentent les quatre évangélistes.
Statue de sainte Barbe
Statue de sainte Barbe
Bois polychrome, XVIe siècle. Sainte Barbe est
toujours associée à la tour où elle fut enfermée.
Le couvercle de Pascal Asselineau
Le couvercle de Pascal Asselineau (2003)
recouvre les fonts baptismaux dans le bas-côté droit
Saint Matthieu sur la chaire à prêcher
La chaire à prêcher
Panneau représentant saint Matthieu sur la cuve
Saint Jean et son aigle sur la chaire à prêcher
La chaire à prêcher
Panneau représentant saint Jean et son aigle sur la cuve
Oculus dans la nef
Oculus dans la nef
(XIXe siècle)
Les fonts baptismaux dans le bas-côté droit
Les fonts baptismaux dans le bas-côté droit
Le couvercle date de 2003. Il est l'œuvre de Pascal Asselineau (qui l'a offert à l'église)
Vue d'ensemble du bas-côté gauche
Vue d'ensemble du bas-côté gauche
Sur la gauche, l'autel dédié à Saint-Joseph
Autel latéral Saint-Joseph dans le bas-côté gauche
Autel latéral Saint-Joseph dans le bas-côté gauche
Le reliquaire en bois doré et argenté, devant la statue, contient (dit-on)
des restes de saint Germain. Il remplace l'ancien reliquaire en or
et en argent qui a été fondu sous la Révolution.
Anciens fonts baptismaux près de l'entrée de l'église
Anciens fonts baptismaux près de l'entrée de l'église
(époque non précisée)
La sculpture sur bois représente le baptême de Jésus
Statue de saint Vincent (1783)
Statue de saint Vincent (1783)
La région de Baume abritait autrefois beaucoup
de vignobles, d'où la présence de grappes de raisin.
Crucifix sculpté en taille réelle
Crucifix sculpté en taille réelle
(1630)
Oculus dans la nef
Oculus dans la nef
Le Père Céleste
Le Père Céleste
Anciens fonts baptismaux
Le visage du Christ dans le grand crucifix de 1630
Le visage du Christ
dans le grand crucifix de 1630
Élévation droite dans la nef
Élévation droite dans la nef avec sa série de tableaux du XVIIIe siècle représentant les Apôtres
Saint Jean
Galerie des Apôtres (XVIIIe siècle)
Saint Jean
Saint André
Galerie des Apôtres (XVIIIe siècle)
Saint André
Vitrail droit de l'abside
Vitrail droit de l'abside
Le baptême de sainte Odile
par saint Ehrard, évêque de Ratisbonne
(verrière du XIXe siècle)

En haut : sainte Odile près du monastère
en Alsace
Saint Paul
Galerie des Apôtres (XVIIIe siècle)
Saint Paul
Saint Jacques
Galerie des Apôtres (XVIIIe siècle)
Saint Jacques
Le baptême de sainte Odile par l'évêque Erhard
Le baptême de sainte Odile par l'évêque Erhard

Sainte Odile. En 662, une enfant de deux ans, fille d'Aldaric, duc d'Alsace, est confiée à l'abbesse de Baume. Cette enfant est aveugle. Son père, qui voulait un fils et pas d'infirme dans sa famille, avait résolu de la tuer. Alors qu'elle a treize ans, Erhard, évêque de Ratisbonne, vient à Baume (à la suite d'une vision divine que le lui ordonnait) pour la baptiser. Au cours du sacrement, la jeune fille recouvre la vue. Obéissant à la vision, Erhard lui donne le prénom d'Odile (qui veut dire «fille de la lumière»). À vingt ans, elle quitta Baume pour fonder le monastère du Mont Saint-Odile en Alsace. L'histoire raconte que le duc d'Alsace, son père, travaillé par le remords, lui aurait fait don de son château... Odile put y accueillir près de cent trente moniales de très bonnes familles.

Saint Thomas (détail)
Galerie des Apôtres (XVIIIe siècle)
Saint Thomas (détail)
Console du XVIIIe siècle près du chœur
Console du XVIIIe siècle près du chœur
Vitrail droit de l'abside
Vitrail droit de l'abside
Le baptême de sainte Odile par l'évêque Ehrard (partie centrale), XIXe siècle
Piéta en pierre datée de 1549
Piéta en pierre datée de 1549
Elle porte des armes martelées (vraisemblablement celles de l'abbesse Marguerite de Neufchatel)
Piéta de 1549
Piéta de 1549
Détail : le visage de Marie
Le bas-côté droit et le retable baroque de l'autel de la Vierge
Le bas-côté droit et le retable baroque de l'autel de la Vierge
Statue de saint Antoine de Padoue
Statue de saint Antoine de Padoue
dans le chœur
Tableau : «L'Assomption de la Vierge», 1662 «Saint François-Xavier et saint Alexis avec un roi»
«Saint François-Xavier et saint Alexis avec un roi»
Auteur inconnu, XVIIe ou XVIIIe siècle

«««--- À GAUCHE
«L'Assomption de la Vierge», 1662
de François Guérin (peintre né à Baume-les-Dames)

À DROITE ---»»»
Vitrail gauche de l'abside
Saint Germain servi par deux anges
En haut: le martyre de saint Germain à GrandFontaine (près de Besançon)
Vitrail gauche de l'abside
Vierge de l'Annonciation
Vierge de l'Annonciation
dans l'absidiole droite
Autel de la Vierge dans l'absidiole droite
Autel de la Vierge dans l'absidiole droite
Le haut du retable baroque de l'autel de la Vierge
Le couronnement du retable baroque de l'autel de la Vierge

Le retable de l'autel de la Vierge. Il est de style baroque Louis XIII, daté de 1634. Il possède deux colonnes torses en bois sculpté, œuvre des maîtres menuisiers Jacques Rochejean (de Noël-Cerneux dans le Doubs) et Jean Petit (de Chenalotte). Les colonnes encadrent un tableau de Sille de Loisy, «La Vierge aux saints», daté de 1630.

Saint Joseph et l'Enfant Jésus (haut du retable)
Saint Joseph et l'Enfant Jésus (haut du retable)
Vitrail droit de l'abside (XIXe siècle) : Sainte Odile près de son monastère
Vitrail droit de l'abside (XIXe siècle) : Sainte Odile près de son monastère
Tableau «La Vierge aux saints» de Sille de Loisy, 1630
Absidiole droite
Tableau «La Vierge aux saints» de Sille de Loisy, 1630
Tableau «La Vierge aux saints» de Sille de Loisy, 1630 - détail
Absidiole droite
Tableau «La Vierge aux saints» de Sille de Loisy, 1630 - détail
La nef de l'église Saint-Martin vue du chœur
La nef de l'église Saint-Martin vue du chœur
Vue générale du chœur de l'église Saint-Martin
Vue générale du chœur de l'église Saint-Martin
Lutrin de marbre, bronze et fer dans le chœur
Lutrin de marbre, bronze et fer dans le chœur
Œuvre de Nicolas Nicole, 1751
Il provient de l'ancienne église abbatiale de Baume.

À DROITE ---»»»
Vitrail central de l'abside : «La charité de saint Martin»
Vitrail central de l'abside : «La charité de saint Martin»
Les stalles du XVIIe siècle dans le chœur
Vitrail central de l'abside : «La charité de saint Martin»
Vitrail central de l'abside
«La charité de saint Martin», détail central (XIXe siècle)
«Le Christ accueillant saint Martin», remplage du haut (XIXe siècle)
Vitrail central de l'abside
«Le Christ accueillant saint Martin», remplage du haut (XIXe siècle)

«««--- À GAUCHE
Les stalles du XVIIe siècle dans le chœur
relevées par les statues de sainte Thérèse et de saint Antoine
Vue d'ensemble du chœur et de l'autel de la Vierge
Vue d'ensemble du chœur et de l'autel de la Vierge
Le maître-autel, de style Charles X, date de 1830.
Statue de sainte Barbe
Statue de sainte Barbe
Bois polychrome (XVIe siècle)
Détail
L'orgue de tribune date de 1830 Saint Dominique recevant l'Enfant Jésus
Tableau : Saint Dominique recevant l'Enfant Jésus (anonyme)

«««--- L'orgue de tribune date de 1830
Œuvre des facteurs Joseph et Claude Calinet de Rouffach
Élévations gauches dans la nef
Élévations gauches dans la nef
Le bas-côté droit avec une vue sur la nef
Le bas-côté droit avec une vue sur la nef
Vitrail gauche de l'abside, remplage du haut
Vitrail gauche de l'abside, remplage du haut
Le martyre de saint Germain à GrandFontaine (près de Besançon) en 396
La nef et l'orgue de tribune vus depuis le chœur
La nef et l'orgue de tribune vus depuis le chœur

Documentation : Feuillet sur Saint-Martin disponible dans l'église + brochure : «L'abbaye de Baume-les-Dames», association «Renaissance du Vieux Baume»
PATRIMOINE CARTE PATRIMOINE LISTE Retourner en HAUT DE PAGE