Accueil
Histoire navale
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
  PATRIMOINE
Châteaux, palais,
  Eglises, monuments
Est Ouest Sud-Ouest Nord IdF Sud-Est Centre-OuestCentre-Est
RÉGIONS


 Contact
Page créée en oct. 2013
Tête de Christ attribuée au Bernin (partiel)

La construction de l'église Saint-Laurent actuelle a commencé en 1546 et s'est achevée en 1553. Au même emplacement, au XIIe siècle, on sait qu'il y avait une église romane que les vicissitudes des XIIIe, XIVe et XVe siècles ont plusieurs fois ruinée. Au XVIe enfin, pour clore cette série de malheurs, le chapitre de Besançon fit construire l'église gothique que nous connaissons. Elle fut consacrée en 1572 et bénéficia de la générosité de la famille De Granvelle pour son embellissement. Les principes de la Contre-Réforme furent appliqués, notamment par la mise en place d'un superbe retable dans le chœur, création d'un artiste ornanais, Jean Gautier. À cette époque, le Jura fait partie de l'empire des Habsbourg. Le lutrin et la couronne impériale du retable viennent le rappeler. L'église Saint-Laurent a été classée monument historique en 1931.
Son aspect extérieur reflète les problèmes de sa construction : l'immense toit de lauze sert à cacher les arcs-boutants qui ne sont là que pour palier les erreurs du maître maçon. Qui se vit remercié pour l'occasion. Notons enfin le superbe clocher aux deux parties bien distinctes : l'une romane avec des ouvertures en plein cintre, l'autre du XVIIe siècle. Le tout chapeauté par un élégant dôme surmonté d'un lanternon et d'une flèche.

Buste de saint Pierre dans le retable
Vue d'ensemble de la nef de l'église Saint-Laurent à Ornans  (XVIe siècle)
Vue d'ensemble de la nef de l'église Saint-Laurent à Ornans (XVIe siècle)
Le style gothique, d'aspect assez simple, est relevé par le contraste des couleurs.
Le pittoresque porche occidental aux arcades en arc brisé.
Le pittoresque porche occidental aux arcades en arc brisé.
Le portail sud Statue d'un évêque sur le portail sud
Statue d'un évêque sur le portail sud

«««--- À GAUCHE
Le portail sud

Mise à part son immense toiture en lauze, conséquence des erreurs de construction, le clocher de l'église Saint-Laurent mérite attention. Haut de 57 mètres, les deux premiers étages (le deuxième étant celui qui accueille l'horloge) sont ceux de l'église romane du XIIe siècle. Ils sont percés de fenêtres étroites, uniques ou géminées, en plein cintre. La partie supérieure, avec ses larges fenêtres à balustres, date de 1735. Au-dessus, un dôme surmonté d'un lanternon et d'une flèche. Ce clocher est dit «bisontin».

L'église dans la brume du matin
L'église dans la brume du matin
La toiture en lauze est immense : elle cache les arcs-boutants qui ont été rendus
indispensables compte tenu des malfaçons et d'une construction étriquée du maître maçon
Braschotte au XVIe siècle (à qui l'on retira la maîtrise d'œuvre en cours de chantier).
Maquette de l'église au 1/50e et réalisée en 1950
Maquette de l'église au 1/50e et réalisée en 1950
Les fonts baptismaux
Les fonts baptismaux
Le bas-relief du baptême du Christ est en bois doré.
«La Visitation»
«La Visitation»
Auteur inconnu
Tableau au-dessus des arcades dans la nef
Sculpture avec animal et têtes de personnages
Sculpture avec animal et têtes de personnages
dans le chapiteau d'une colonne engagée sur le mur de la nef
Un blason encadré par des lions
Un blason encadré par des lions
dans le chapiteau d'une colonne engagée sur le mur de la nef
L'avant-nef est couverte par les boiseries d'un buffet d'orgue néo-gothique.
L'avant-nef est couverte par les boiseries d'un buffet d'orgue néo-gothique.
On aperçoit les fonts baptismaux et le bas-relief du baptême du Christ.
Fleur de lys et Cœur percé d'un glaive
Fleur de lys et Cœur percé d'un glaive
dans ce vitrail analogique (XIXe siècle)
Bâton de procession consacré à saint Laurent
Bâton de procession consacré à saint Laurent
Clé de voûte
Confessionnal du XVIIIe siècle
Confessionnal du XVIIIe siècle
couvert de sculptures à motif floral
Bâton de procession consacré à saint Vernier
Bâton de procession consacré à saint Vernier
Clé de voûte
Statue en bois de saint Vernier
Statue en bois de saint Vernier,
patron des vignerons


Ci-dessus et à gauche :
Clés de voûte
dans une absidiole
Magnificence de l'architecture gothique bicolore
Magnificence de l'architecture gothique bicolore rehaussée par de très beaux lustres de verre
Sur la droite, au deuxième plan, la chapelle absidiale nord dite «du Rosaire»
Couronne d'épines et Agneau mystique
Couronne d'épines et Agneau mystique
dans ce vitrail analogique (XIXe siècle)
Tête de Christ attribuée au Bernin
Tête de Christ attribuée au Bernin
Marbre, XVIIe siècle
Tête de Christ attribuée au Bernin
Tête de Christ attribuée au Bernin
Marbre, XVIIe siècle
Triangle et Ostensoir
Triangle et Ostensoir
dans ce vitrail analogique (XIXe siècle)
La chaire à prêcher
La chaire à prêcher
Elle représente les quatre évangélistes
et la Foi au-dessus de l'abat-son.
Saint Jean sur la cuve de la chaire
Saint Jean sur la cuve de la chaire
Le bas–côté sud
Le bas-côté sud. Sa élégance doit beaucoup au contraste des couleurs.
Les bas-côtés sont enrichis de boiseries.
La cuve de la chaire à prêcher représente les quatre évangélistes.
La cuve de la chaire à prêcher représente les quatre évangélistes.
Panneau de saint Luc avec son taureau
Panneau de saint Luc avec son taureau
sur la cuve de la chaire à prêcher
Panneau de saint Jean avec son aigle
Panneau de saint Jean avec son aigle
sur la cuve de la chaire à prêcher
Statue de la Foi
Statue de la Foi
au-dessus de l'abat-son de la chaire à prêcher
Vue d'ensemble de la nef depuis le chœur avec le bas-côté  sud
Vue d'ensemble de la nef depuis le chœur avec le bas-côté sud
On remarquera la série des tableaux (de peintres inconnus) au-dessus des arcades de la nef. Celui de la Visitation est donné plus haut.
Saint François de Sales
Saint François de Sales
Vitrail du XIXe siècle
La voûte du chœur avec ses liernes et ses tiercerons
La voûte du chœur avec ses liernes et ses tiercerons
qui se détachent sur le fond blanc
Saint Joseph
Saint Joseph
Vitrail du XIXe siècle
Étoile et Arche de Noé
Étoile et Arche de Noé
dans ce vitrail analogique (XIXe siècle)
Vue d'ensemble du chœur de l'église Saint-Laurent
Vue d'ensemble du chœur de l'église Saint-Laurent
Avec les boiseries latérales et les stalles, il est presque aussi long que la nef. Il accueillait jusqu'à dix-huit chanoines.
Tableau du martyre de sainte Ursule;
Tableau du martyre de sainte Ursule;
princesse anglaise martyrisée par les Huns au Ve siècle
LE RETABLE DU XVIIe SIÈCLE
Le retable et les panneaux latéraux du chœur
Le retable et les panneaux latéraux du chœur
Œuvre de Jean Gautier, sculpteur d'Ornans, cette superbe ornementation baroque vient tout entière du XVIIe siècle. Les vitraux sont du XIXe siècle.
Le retable en bois doré de Jean Gautier (XVIIe siècle)
Le retable en bois doré de Jean Gautier (XVIIe siècle)
Le soubassement de l'autel : deux cornes d'abondance sortent de la  bouche d'un angelot
Le soubassement de l'autel : deux cornes d'abondance sortent de la bouche d'un angelot
Impressionnante sculpture en bois doré
Impressionnante sculpture en bois doré
sur cette colonne torse du retable avec
angelots, oiseaux, pampres et feuillage divers
Panneau «Moïse et la manne»
Panneau «Moïse et la manne»
dans le tabernacle
« La Cène»
« La Cène»
Partie centrale du tabernacle
Un ange porte la couronne impériale sur le couronnement du retable
Un ange porte la couronne impériale sur le couronnement du retable. À cette époque, la Franche-Comté est terre d'Empire.
Le tabernacle du retable (bois doré, XVIIe siècle, œuvre de Jean Gautier)
Le tabernacle du retable (bois doré, XVIIe siècle, œuvre de Jean Gautier)
Statue de la Vierge à l'Enfant sur le côté du retable
Statue de la Vierge à l'Enfant sur le côté du retable
«Le Martyre de saint Laurent» (copie)
«Le Martyre de saint Laurent» (copie)
Tableau central du retable

Le tableau du retable est une copie d'une toile du Titien, conservée à Venise en l'église des Jésuites. La copie est due à Dangin et la scène représente le martyre de saint Laurent qui, rappelle la Légende dorée, amena les pauvres du diocèse quand le juge le somma de lui livrer toutes les richesse de l'Église.

Angelot s'agrippant à une branche dans une colonne torse du  retable
Angelot s'agrippant à une branche dans une colonne torse du retable
Vitrail XIXe siècle dans le chœur avec sainte Philomène et saint Georges
Statue de saint Vernier dans sa niche
Statue de saint Vernier dans sa niche
Partie latérale du chœur
«Saint Joseph portant l'Enfant»
«Saint Joseph portant l'Enfant»
Tableau dans les boiseries latérales du chœur
«««--- À GAUCHE
Vitrail XIXe siècle dans le chœur avec sainte Philomène et saint Georges (partiel)
À DROITE ---»»»
Buste de saint Paul dans le retable (Jean Gautier, XVIIe siècle)
Buste de saint Pierre dans le retable
Buste de saint Pierre dans le retable
Le lutrin en bois doré rappelle l'aigle bicéphale
Le lutrin en bois doré rappelle l'aigle bicéphale
de la maison des Habsbourg. La Franche-Comté
fut une terre espagnole de 1593 à 1678
Buste de saint Paul dans le retable
Boiseries latérales gris et or du chœur (XVIIe siècle)
Boiseries latérales gris et or du chœur (XVIIe siècle)
Les tableaux représentent, à gauche, saint François-Xavier, à droite, saint Charles Borromée.
Vitrail de saint Georges
Vitrail de saint Georges
dans le chœur (partiel)
Saint Sébastien
Saint Sébastien
Tableau dans les boiseries latérales du chœur
Panneau avec les Tables de la Loi
Panneau avec les Tables de la Loi
Première rangée des stalles
Panneau avec l'Agneau de Dieu
Panneau avec l'Agneau de Dieu
Première rangée des stalles
Les stalles du XVIIe siècle. La partie haute est l'œuvre de Jean Gautier. Les stalles du XVIIe siècle. La partie haute est l'œuvre de Jean Gautier.
Saint Vernier et l'Éducation de la Vierge (vitrail dans le chœur )
Saint Vernier et l'Éducation de la Vierge (vitrail dans le chœur )
Le Martyre de sainte Ursule (détail)
Le Martyre de sainte Ursule (détail)
LES CHAPELLES ABSIDIALES
L'autel de la chapelle du Rosaire (absidiole nord)
L'autel de la chapelle du Rosaire (absidiole nord)
Vitrail à figures géométriques
Vitrail à figures géométriques dans les
premières travées de la nef (XIXe siècle)
Les deux autels des absidioles
contiennent des châsses.
Celle de la chapelle du Rosaire contient
les reliques de sainte Colombe, martyre.
Celle de la chapelle des De Granvelle, les
reliques de saint Fidèle, martyr romain.
L'autel de la chapelle des De Granvelle (XVIIIe siècle, absidiole  sud)
L'autel de la chapelle des De Granvelle (XVIIIe siècle, absidiole sud)
«La Vierge remet le rosaire à saint Dominique» (Auteur inconnu)
«La Vierge remet le rosaire à saint Dominique» (Auteur inconnu)
Chapelle du Rosaire
«Saint Jean et l'archange Gabriel»
«Saint Jean et l'archange Gabriel»
Tableau dans les boiseries latérales du chœur
Blason sur le mur à côté du soubassement du retable
Blason sur le mur à côté du soubassement du retable
«La Déploration sur le Christ mort»
«La Déploration sur le Christ mort»
Copie du XVIe siècle réalisée par Dargent d'une toile du Bronzino
Chapelle des De Granvelle
La nef et l'orgue de tribune vus du chœur
La nef et l'orgue de tribune vus du chœur
L'orgue a été construit par Frédéric Verschneider de Puttelange en 1854, restauré en 1913, puis en 1985 par la Manufacture d'Orgues Mulheisen.

Documentation : «Ornans, l'église Saint-Laurent au cœur de la cité», ISBN 978-7466-1994-4, en vente à l'Office de tourisme
PATRIMOINE CARTE PATRIMOINE LISTE Retourner en HAUT DE PAGE