Accueil
Histoire navale,
maquettes de bateaux
Patrimoine CARTE
Patrimoine LISTE
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
Contact
ÉGLISES DE BESANÇON
Le chœur roman de la cathédrale Saint-Jean de Besançon Cathédrale Saint-Jean
XIIe & XIIIe siècles, art roman & gothique
L'abside du Saint-Suaire à la cathédrale Saint-Jean de Besançon

Après la construction successive, depuis le IVe siècle, de plusieurs églises se remplaçant les unes les autres, la cathédrale Saint-Jean fut restaurée et rénovée au XIe siècle par le grand bâtisseur que fut l'archevêque Hugues de Salins (1031-1066). Rien ne subsiste de cet édifice. Durant le Haut Moyen Âge, Besançon possédait deux cathédrales : Saint-Jean et Saint-Étienne (l'ancien martyrium). Les chanoines de ces deux édifices, situés dans la partie ouest de la ville, se jalousaient et réclamaient la primauté de leur église... Lire la suite

Le chœur de la chapelle Notre-Dame du Refuge à Besançon Chapelle Notre-Dame du Refuge
XVIIIe siècle, art baroque
La coupole baroque de la chapelle Notre-Dame du Refuge

La construction de l'hôpital Saint-Jacques de Besançon commence en 1686. À partir de 1709, pour lutter contre la dépravation morale possible des jeunes filles, conséquence de l'arrivée des étrangers (les Français de Louis XIV!), on adjoignit un couvent, mitoyen de l'hôpital, qui prit le nom de couvent du Refuge. On y interna les «pénitentes» volontairement ou pas, dont les filles publiques. En 1739, celui-ci s'enrichit d'une chapelle baroque bâtie par l'architecte comtois Nicolas Nicole. Surmontée d'un très beau dôme en tuiles vernissées... Lire la suite

La nef de l'église Sainte-Madeleine Église Sainte-Madeleine
XVIIIe siècle
Sainte Madeleine dans une copie d'un tableau de Philippe de Champaigne

Une première collégiale dédiée à sainte Madeleine a été érigée à Besançon au XIe siècle, dans le quartier dit «du Battant». Sa charpente en bois fut emportée par un incendie en 1221. L'église fut lentement restaurée, sa voûte reconstruite en pierre sur croisées d'ogives. En dépit des remaniements successifs et des restaurations au cours des siècles, le bâtiment se fragilisa. L'abside s'effrondra en 1640 ; en 1665 ce furent les voûtes des cinq premières travées de la nef qui s'écroulèrent. Un examen des piles mit en évidence des carences.... Lire la suite

La nef de l'église Saint-Pierre à Besançon Église Saint-Pierre
XVIIIe siècle
Groupe sculpté de la Vierge par  Jean-Baptiste Clésinger, 1843

L'histoire de l'église Saint-Pierre remonterait au IVe siècle. C'était une construction très modeste en forme de crypte ou de baptistère. À la fin de ce siècle et après le rôle de bâtisseur de son évêque Hilaire, Besançon possédait une cathédrale et trois églises paroissiales. De par son ancienneté et sa position centrale avec sa place communale, Saint-Pierre était la plus importante. En l'an 406, les Vandales ravagent la cité. En 451, ce sont les Huns d'Attila. À la fin du VIe siècle, l'évêque Nicet relève la ville de ses ruines, en particulier l'église Saint-Pierre... Lire la suite

La nef de l'église Saint-Maurice à Besançon Église Saint-Maurice
style gothique, début du XVIe siècle
Le chœur de l'église Saint-Maurice à Besançon

Une première église dédiée à saint Maurice aurait existé à Besançon dès la fin du IVe siècle. Deux fois détruite et reconstruite, on en trouve mention, en 1517, dans l'acte de baptême du futur cardinal de Granvelle, fils du Garde des Sceaux de Charles Quint. De 1552 à 1556, le chœur et l'une des chapelles sont refaits. Même si la paroisse est de petite taille, elle est regardée comme la plus prestigieuse de la ville car la famille Granvelle vient y prier de temps en temps.
Fin du XVIIe - début du XVIIIe, d'autres travaux suivent. On garde... Lire la suite

La façade de l'église du Sacré-Cœur à Besançon Église du Sacré-Cœur
style néo-roman, début du XXe siècle
La nef de l'église du Sacré-Cœur à Besançon

L'église du Sacré-Cœur de Besançon n'est pas prolixe en documentation. Son architecture, de style néo-roman, se caractérise par une très large voûte en berceau scandée d'arcs doubleaux qui viennent reposer sur de magnifiques chapiteaux à thème floral roman. On peut en conclure, sans grand risque d'erreur, que l'édifice possède une armature en acier recouvert de moellons. L'église est assez proche de la gare, située sur les hauteurs du vieux Besançon, donc au-dessus de la boucle du Doubs. A-t-elle été érigée à la fin.... Lire la suite