Accueil
Histoire navale,
maquettes de bateaux
Patrimoine CARTE
Patrimoine LISTE
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
Contact
ÉGLISES DE JOIGNY (YONNE)
La nef de l'église Saint-Thibault à Joigny Église Saint-Thibault
début du XVIe siècle
Vierge du XIVe siècle découverte sous le dallage en 1895

L'histoire de l'église Saint-Thibault part d'une translation de reliques. Vers 1075, l'abbé de Sainte-Colombe près de Sens, et frère de saint Thibault, mort en 1056 à Vicence (Italie), ramenait la dépouille de ce saint frère à son abbaye. Le cortège s'arrêta pour la nuit à Joigny. On déposa le corps dans une chapelle hors les murs, au milieu des vignes, à l'ouest du château et des maisons qui l'entouraient. La chapelle prit le nom de Saint-Thibault-les-Vignes. Geoffroy, comte de Joigny, la concéda en 1080 aux moines de la Charité-sur-Loire... Lire la suite

La nef de l'église Saint-Jean à Joigny Église Saint-Jean
XVIe siècle, quelques vitraux Renaissance
Le Sépulcre du XVIe siècle dans un bas-côté de l'église Saint-Jean

En 1080, Geoffroy, comte de Joigny, donna une église dédiée à saint Jean aux moines venus de la Charité-sur-Loire pour fonder un prieuré (ce qui signifiait à l'époque un pôle de développement économique). Il ne reste rien de cet édifice.
Les parties les plus anciennes de l'église actuelle (quelques faisceaux de colonnes dans les travées du chœur) remontent au XIIIe siècle. Peut-être faut-il y voir les vestiges d'une chapelle primitive incluse dans l'enceinte du château féodal. On sait néanmoins qu'une église fut bâtie avec l'aide de... Lire la suite

La nef de l'église Saint-André à Joigny Église Saint-André
XVIe siècle, vitraux Renaissance et XIXe siècle
La Vierge des Litanies, détail d'un vitrail Renaissance restauré au XIXe siècle

En 1080, le comte de Joigny fait venir des moines de la Charité-sur-Loire pour qu'ils créent un prieuré et développent ainsi l'économie du bourg. L'église Notre-Dame, située hors les murs du château, est incluse dans le prieuré. Jean Vallery-Radot dans son article du Congrès Archéologique de France rapporte que, selon Davier, historien de Joigny avec ses Mémoires écrites vers 1723, l'église Saint-André n'est autre que l'ancienne priorale romane Notre-Dame. Elle aurait changé de dédicace vers 1398 en raison d'une chapelle ou... Lire la suite