Accueil
Histoire navale,
maquettes de bateaux
Patrimoine CARTE
Patrimoine LISTE
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
Contact
ÉGLISES DE SENS
La nef de la cathédrale Saint-Étienne de Sens Cathédrale Saint-Étienne
XIIe siècle
Le Martyre de saint Savinien, marbre de Joseph Hermand (1772)

Le cathédrale Saint-Étienne de Sens ne fait pas partie du circuit traditionnel des grandes cathédrales de France (Amiens, Paris, Chartres, Rouen, Reims, Bourges, Saint-Denis et Strasbourg). C'est bien regrettable parce que, en tant que première cathédrale gothique de France, elle fait la jonction architecturale entre le roman et le gothique primitif. À ce titre, bien des éléments de ce grand édifice sont dignes d'intérêt. Les trois pages qui lui sont consacrées dans ce site développent abondamment ces particularités de l'histoire de l'architecture... Lire la suite

La nef de la basilique Saint-Savinien à Sens Basilique Saint-Savinien
roman, XIe siècle
La crypte millénaire de la basilique Saint-Savinien

La ville de Sens s'enorgueillit de posséder le plus ancien sanctuaire chrétien de la région : la basilique Saint-Savinien, dans les faubourgs est de la ville. Elle est exactement datée de l'année 1068, mais sa petite crypte est beaucoup plus ancienne. Les malheurs des temps la frappèrent : incendies, intempéries, invasions et guerres de Religion (nouvel incendie en 1567). Sous la Révolution, le nombre des paroisses de Sens devant être réduit, Saint-Savinien était promise à la destruction. Elle fut pillée en 1793 par les habitants du faubourg... Lire la suite

La nef de l'église Sainte-Mathie à Sens Église Sainte-Mathie
XVIIIe siècle
Statue d'une sainte dans la nef (détail)

Sainte-Mathie est une ancienne église dans les faubourgs de Sens. Elle est la plupart du temps fermée. Historiquement, dès le IXe siècle, un sanctuaire dédié à saint Didier fut érigé à cet endroit. Étant en dehors des remparts, il ne pouvait qu'être pillé et saccagé par l'ennemi quand celui-ci se présentait devant la petite cité. Abandonné pendant la guerre de Cent Ans, restauré à la fin du XVe siècle, rasé en 1567 pour dégager la vue devant d'éventuelles attaques huguenotes, le sanctuaire dédié à saint Didier fut reconstruit à partir.... Lire la suite