Accueil
Histoire navale
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
  PATRIMOINE
Châteaux, palais,
  Eglises, monuments
Est Ouest Sud-Ouest Nord IdF Sud-Est Centre-OuestCentre-Est
RÉGIONS


 Contact
Page créée en déc. 2011
Vierge de pitié, XVIe siècle

La première église Saint-André dépendait de l'abbaye de Montier-la-Celle, fondée par saint Frobert au VIIe siècle. On sait qu'elle fut reconstruite au début du XVIe siècle, puis consacrée en 1547 : c'est l'église actuelle. À cette époque, Saint-André-les-Vergers, tout près de Troyes, était un village qui consacrait une part importante de son activité économique à la culture des fruits et légumes (comme son nom l'atteste). On ne possède guère de documents sur son histoire : aucun grand malheur n'a dû lui arriver. L'église Saint-André fut classée Monument historique dès 1840.
Deux traits d'art et d'architecture sont à prendre en compte dans sa présentation : une collection importante de statues de l'École troyenne du XVIe siècle et un très beau portail Renaissance, élevé en 1549, embelli des trois statues de saint André, saint Frobert et sainte Sabine. L'église a été restaurée de 1958 à 1943. Le portail l'a été en 2005.
À part un restant de verrière dans l'absidiole nord, l'église Saint-André n'offre pas de vitraux issus du «beau XVIe siècle» comme, par exemple, celle de Saint-Parres (également à proximité de Troyes), ou, plus modestement, celle de Pont-Sainte-Marie. La verrière de l'abside date des années 1870.

Vue d'ensemble de la nef
Vue d'ensemble de la nef de l'église Saint-André
L'église a été restaurée de 1958 à 1973.
Vue d'ensemble de l'église
Vue d'ensemble de l'église Saint-André (XVIe siècle)
Le portail des Maraichers
Aspect général du portail occidental dit «Maraichers»
avec ses trois statues du XVIe siècle :
Sainte Savine, saint André et saint Frobert
Le portail a été restauré en 2005.
Statue de saint André sur le portail occidental
Statue de saint André sur le portail occidental
(1549)

Le piédestal de la statue est orné de guirlandes de légumes et de fruits, comme en maints endroits sur le portail. Il faut y voir l'influence de l'école italienne de Fontainebleau et notamment de l'artiste italien Dominique Florentin, venu à Troyes pour répondre à la demande artistique de la cité. Cette présence atteste que le village de Saint-André était réputé, au XVIe siècle, pour ses vergers.

Piéta au-dessus de la porte sud
Piéta au-dessus de la porte sud
La porte sud en gothique flamboyant
La porte sud en gothique flamboyant
(Les statues de sainte Barbe et de saint Frobert entourent la Piéta)
La façade occidentale
La façade occidentale et son portail
Statue de saint Frobert
Portail occidental
Statue de saint Frobert
Statue de sainte Savine
Portail occidental
Statue de sainte Savine
La légende veut que saint Frobert ait pu recueillir les reliques
de sainte Savine pour son monastère.
La nef et le collatéral droit
La nef et le collatéral droit conduisant à la chapelle absidiale de la Vierge
Statue d'un saint évêque et de sa donatrice
Statue d'un saint évêque et de sa donatrice
( XVIe siècle)
L'ABSIDIOLE GAUCHE ET SON VITRAIL DU XVIe SIÈCLE
Statue «L'Éducation de la Vierge»
Statue «L'Éducation de la Vierge», XVIe siècle
Vitrail due XVIe siècle
Vitrail du XVIe siècle
Un chevalier dans le remplage
La chapelle absidiale gauche
La chapelle absidiale gauche avec son retable des 6 apôtres
À droite, statue du XVIe siècle : saint évêque bénissant (voir plus bas)
Le bas-côté gauche
Le bas-côté gauche conduisant à la chapelle absidiale
Vitrail du XVIe siècle
Vitrail XVIe siècle : «Le Baptême du Christ»
LE CHŒUR ET SES VITRAUX DU XIXe SIÈCLE
Le chœur de Saint-André
Le chœur de l'église Saint-André et sa verrière du XIXe siècle
(Vitraux de la vie de saint André à gauche, scènes de la vie de Jésus au centre et de la vie de saint Frobert à droite)
Tour eucharistique
Tour eucharistique
Bois doré du XVIe siècle (pour la plus grande partie)
Clé de voûte
Clé de voûte portant un écusson
(XVIe siècle?)
Vitrail du XIXe siècle
Vitrail «Vie de saint Frobert», daté de 1874
Cliquez sur le vitrail pour l'afficher en gros plan.
Vitrail du XIXe siècle
Vitrail «Vie de saint Frobert» (1874)
Registre I «Frobert, par ses prières, rend la vue à sa mère»
Tour eucharistique
Tour eucharistique, partie centrale
L'essentiel de la tour est du XVIe siècle. La partie supérieure
est probablement du XIXe siècle (Source : base Mérimée).
Bâton de procession
Bâton de procession de la confrérie Saint-Éloi
Vitrail du XIXe siècle
Vitrail «Vie de saint Frobert», 1874
Registre II : «Frobert obtient la concession de l'île Germaine»
Il y fondera l'abbaye de Montier-le-Celle.
Statue de la Vierge à l'Enfant
Statue de la Vierge à l'Enfant
Pierre polychrome
4e quart du XVIe siècle
Tableau «Le Christ en croix»
Tableau «Le Christ en croix»
Auteur inconnu, XVIIIe siècle

Le visage en gros plan de la Vierge est donné plus bas ---»»»
Statue de la Vierge à l'Enfant
Statue de la Vierge à l'Enfant
Pierre polychrome
1er quart du XIVe siècle
La nef vue depuis le collatéral droit
La nef vue depuis le collatéral droit
Au premier plan : Christ de pitié, XVIe siècle
Statue de sainte Julie
Statue de sainte Julie
XVIe siècle
Peinture murale sur un pilier de la nef
Peinture murale
sur un pilier de la nef
Saint Pierre
Panneaux peints sur triptyque, XVIe siècle
Panneaux peints sur triptyque, XVIe siècle : Apparition de Jésus à la Vierge, Descente aux limbes, «Noli me tangere»
L'ABSIDIOLE DROITE ET LA CHAPELLE DE LA VIERGE
Statue de sainte Catherine
Statue de sainte Catherine (XVI siècle)
(La sainte est en costume de l'époque Louis XII.)
Vitrail du XIXe siècle
Vitrail «Vie de saint André» (XIXe siècle)
Registre III : Jésus est amené devant Pilate
La chapelle de la Vierge
La chapelle de la Vierge
À droite, un autel dans le collatéral droit avec la statue de saint Quentin (XVIe siècle)
Le retable de l'autel de la Vierge
Le retable de l'autel de la Vierge est en pierre polychrome du XVIe siècle
Les dorures et les peintures ont été refaites en 1860 (Source : base Mérimée)
À gauche : sainte Anne et les trois Marie, au centre : la Vierge en majesté, à droite : l'Adoration des mages
Le retable de l'autel de la Vierge
Chapelle de la Vierge, retable «Saint Anne et les trois Marie», XVIe siècle - détail central
Le retable de l'autel de la Vierge
Chapelle de la Vierge : « La Vierge et ses litanies», XVIe siècle
Le retable de l'autel de la Vierge
«La Vierge et ses litanies», XVIe siècle

Le retable de l'autel de la Vierge
Retable : «L'Adoration des mages», XVIe siècle - détail central

«««--- Litanies : on reconnait la Tour de David, la Tour d'ivoire et le Miroir de Justice

Le bas-côté droit
Le bas-côté droit
Au fond, la chapelle de la Vierge dans l'absidiole
Le retable de l'autel de la Vierge
Chapelle de la Vierge, retable : «Sainte Anne et les trois Marie», XVIe siècle
Le retable de l'autel de la Vierge
Chapelle de la Vierge
«L'Adoration des mages»
Détail : Joseph, Marie et l'Enfant-Jésus
XVIe siècle
VITRAUX - STATUES - DIVERS
Vitrail du XIXe siècle
Vitrail «Vie de saint André» (XIXe siècle)
Vierge de pitié, XVIe siècle
Vierge de pitié
Pierre polychrome, XVIe siècle

«««---Cliquez sur le vitrail pour l'afficher en gros plan.
Tableau «Marie-Madeleine au désert»
Tableau «Marie-Madeleine au désert»
Auteur inconnu, XVIIe siècle
Trois statues du XVIe siècle
Trois statues du XVIe siècle symbolisant le Calvaire
Saint Jean, Vierge de pitié et sainte Marie-Madeleine (XVIe siècle)
Vitrail du XIXe siècle
Vitrail «Scènes de la vie de Jésus»
Registre II : «Jésus excuse Marie envers Marthe»

À DROITE ---»»»
Panneau peint du XVIe siècle : Résurrection (détail d'un triptyque)

À DROITE ---»»»---»»»
Vierge à l'Enfant couronnée, XVIe siècle

«««--- Le vitrail de gauche relate un épisode amusant du Nouveau Testament lorsque Jésus est invité, à Béthanie (faubourg de Jérusalem), chez Lazare et ses deux sœurs. Marthe voudrait que sa sœur Marie l'aide au service de la table au lieu d'écouter la conversation de leur hôte. Mais Jésus la réprimande, ce qu'indique la légende du vitrail.
On pourra voir une très belle toile de l'artiste troyen du XVIIe siècle, Jacques de Létin, sur ce même thème à l'église Sainte-Madeleine de Troyes ainsi qu'un commentaire plus étoffé de cet épisode avec ses conséquences sur la vie de l'Église.

Panneau peint du XVIe siècle
Vitrail du XIXe siècle
Vitrail «Vie de saint André»
Registre I : L'Appel de Jésus (XIXe siècle)
Vierge de pitié, XVIe siècle
Vierge de pitié, XVIe siècle
Un très beau visage d'une «Vierge de douleur»
Vitrail du XIXe siècle
Vitrail «Scènes de la vie de Jésus» (XIXe siècle)
Cliquez sur le vitrail pour l'afficher en gros plan.
Vierge à l'Enfant
La chaire à prêcher
La chaire à prêcher
La cuve est datée du XVIe siècle.
Statue d'un saint évêque bénissant
Statue d'un saint évêque bénissant
XVIe siècle
La chaire à prêcher
La chaire à prêcher
Détail des sculptures sur la cuve
Le baptistère
Le baptistère
La cuve est du XVIe siècle, tout comme les panneaux peints.

À DROITE ---»»»
Statue pleine d'élégance et d'allant de saint Roch, XVIe siècle
Statue de saint Roch
Statue de saint Louis(?)
Statue de saint Louis(?)
XVIe siècle
Vue de la nef avec le collatéral gauche
Vue de la nef avec le collatéral gauche
Peinture murale sur un pilier de la nef
Peinture murale (Saint Jacques?)
XVIe siècle

Documentation : Panneau affiché devant l'église et base Mérimée du Ministère de la Culture
PATRIMOINE CARTE PATRIMOINE LISTE Retourner en HAUT DE PAGE