Accueil
Histoire navale
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
  PATRIMOINE
Châteaux, palais,
  Eglises, monuments
Est Ouest Sud-Ouest Nord IdF Sud-Est Centre-OuestCentre-Est
RÉGIONS


 Contact
Page créée en nov. 2011
Le Christ dans le vitrail de Linard Gontier

Village des faubourgs de Troyes, Pont-Sainte-Marie possède une des plus belles églises qu'on puisse trouver autour de la cité troyenne. L'église Sainte-Marie-en-son-Assomption date du XVIe siècle. Classée «monument historique» et de 42 mètres de long, elle a su garder un très beau cachet médiéval. De style gothique (et même gothique flamboyant pour certains portails), elle a évolué vers le style Renaissance dans les dernières années de sa construction.
Fidèle à l'impact de l'école troyenne, l'église Sainte-Marie abrite de nombreuses statues du XVIe siècle ainsi que quelques vitraux intéressants : un vitrail en grisaille attribué à Linard Gontier décrivant la lutte du chrétien contre les démons (fin du XVIe siècle), un arbre de Jessé et les deux vitraux latéraux dans le chœur. Tout le reste de la verrière historiée (chœur et chapelles absidiales) date de la seconde moitié du XIXe siècle. La verrière des bas-côtés est assurée par des vitraux en verre blanc, ce qui donne à l'église une grande luminosité.

Vue d'ensemble du chœur et de la nef
Vue d'ensemble de la nef et du chœur de l'église Notre-Dame depuis le milieu du vaisseau central
On remarquera la très belle voûte gothique à la croisée du transept et les piliers multilobés du chœur
Les statues de saint Pierre (à droite) et de saint Paul (à gauche) ornent les piliers du premier plan.
Vue d'ensemble
Vue d'ensemble de l'église
Le portail central de la façade
Le portail central de la façade (gothique flamboyant)
Le portail du côté sud
Le portail du côté sud (gothique flamboyant)
Il ressemble au portail sud de l'église Saint-Parres
à Saint-Parres-aux-Tertres, non loin de Troyes.
Le portail sud de la façade
Le portail sud de la façade
On remarquera au deuxième niveau l'arc en plein cintre,
alors qu'il est brisé sur le portail nord de la façade.
 

L'église Sainte-Marie possède quatre très beaux portails. Le portail central de la façade ouest (ci-dessus) est en gothique flamboyant. Les statues des niches ont malheureusement disparu ; celle qui reste a été mutilée. Les portails latéraux de la façade (ci-contre à gauche et au-dessous) comprennent des éléments d'architecture corinthienne et ionique. Le deuxième niveau est orné d'un arc en plein cintre au sud, d'un arc brisé au nord. Enfin, le portail du côté sud présente une admirable sculpture en gothique flamboyant : un arc garni de feuilles roulées prolongé par une flèche qui monte jusqu'au pignon.

Le côté nord de l'église
Le côté nord de l'église avec le jardin
Le portail nord de la façade
Le portail nord de la façade
Vue d'ensemble de la nef depuis le vestibule
Vue d'ensemble de la nef depuis le vestibule
Les gros piliers cylindriques et massifs, au premier plan, sont d'une construction postérieure à celle du chœur
où l'on peut voir des piliers multilobés assez élégants (voir plus haut).
Autel du Calvaire
Autel du Calvaire
Piéta en bois peint et retable (XVIe siècle)
Chapelle des Fonts baptismauxCliquez pour afficher le vitrail en gros plan
Chapelle des Fonts baptismaux
Le vitrail est de la fin du XVIe siècle (École troyenne)
Statue de saint Pierre
Statue de saint Pierre
École troyenne du XVIe siècle
Vitrail «Le chrétien en lutte contre les démons»
Chapelle des Fonts baptismaux
Vitrail de la fin du XVIe siècle attribué à Linard Gontier, école troyenne
Il représente la lutte du chrétien (au centre)
contre les démons (à droite)
Cliquez sur le vitrail pour l'afficher en gros plan.
Panneaux peints de l'autel du Calvaire
Panneaux peints de l'autel du Calvaire : Flagellation, Crucifixion et Résurrection (XVIe siècle?)
Vitrail «Le chrétien en lutte contre les démons», détail
Vitrail de Linard Gontier (fin du XVIe siècle). Cliquez sur le vitrail.
Le chrétien en lutte contre les démons ---»»»
Vitrail «Le chrétien en lutte contre les démons», détail
Le chœur vu du collatéral droit
Le chœur vu du collatéral droit
Les nervures des voûtes s'élèvent en palmier depuis les piliers (absence de chapiteaux),
ce qui confère une élégance certaine à l'ensemble de l'architecture.
«Ecce Homo», vitrail du XIXe siècle
Vitrail du XIXe siècle dans le chœur : «Ecce Homo»
«La Samaritaine», vitrail du XIXe siècle
Vitrail du XIXe siècle dans le chœur : «La Samaritaine»
Bas-côté sud avec l'autel de la Vierge
Bas-côté sud avec l'autel de la Vierge (au fond) et l'autel du Calvaire (au premier plan)
Chapelle absidiale sud de la ViergeCliquez pour afficher le vitrail en gros plan
Chapelle absidiale sud de la Vierge et son vitrail du XIXe siècle
Les deux panneaux peints du retable sont donnés ci-dessous à gauche.
«La Fuite en Égypte», vitrail du XIXe siècle

Vitraux du XIXe
dans le chœur


La Fuite en Égypte
«««---


La Sainte Famille
---»»»

«La Sainte Famille», vitrail du XIXe siècle
Tableau en bois peint
Tableau en bois peint : «L'Annonciation» (XVIe siècle?)
Tableau en bois peint
Tableau en bois peint : «Convoi funèbre de la Vierge» (XVIe siècle?)
Christ de pitié (XVIe siècle)
Christ de pitié sur le bas-côté nord
École troyenne, XVIe siècle
Vierge de l'Annonciation (XVIe siècle)
Vierge de l'Annonciation
École troyenne, XVIe siècle
«L'Assomption de la Vierge», vitrail du XIXe siècle
Vitrail XIXe siècle: L'Assomption de la Vierge
«Le Couronnement de la Vierge», vitrail du XIXe siècle
Vitrail XIXe siècle : Le Couronnement de la Vierge
Le chœur et ses vitraux du XIXe siècle
Le chœur et ses vitraux du XIXe siècle
«La Cène», vitrail du XIXe siècle
Vitrail du chœur : «La Cène», XIXe siècle (Atelier Félix Gaudin, Paris)
Bas-côté nord
Bas-côté nord et chapelle absidiale Saint-Joseph

L'Arbre de Jessé. Comme on le constate aisément, l'Arbre de Jessé de l'église Notre-Dame aurait besoin d'une restauration (comme d'ailleurs les deux vitraux anciens sur les côtés du chœur). Pour ce qui est de la date de l'Arbre, on lit assez facilement au bas du vitrail qu'il a été donné «le cinquième jour de janvier l'an mil cinq cent et trente» par le marguillier de l'église (Nicolas) et sa femme (Egule?). C'est un vitrail qui s'inscrit dans la production du beau XVIe siècle à Troyes.
Rappelons que l'Arbre de Jessé représente l'arbre généalogique «théologique» de la Vierge et donc de Jésus jusqu'à Jessé en passant par David, Salomon et les rois de Juda, le point de départ étant une prophétie d'Isaïe. Des détails assez complets sur l'Arbre de Jessé vous sont donnés à la page de la basilique Saint-Denis près de Paris.
Voyez aussi le très bel Arbre de l'église Sainte-Madeleine à Troyes attribué à Jean I Macadré ou encore le chef d'œuvre d'Engrand Le Prince à l'église Saint-Étienne de Beauvais.

Arbre de Jessé, détail
Jessé assis au pied de l'Arbre
Arbre de Jessé, détail
Arbre de Jessé (vers 1530)
Détail Milieu Central
Le maître-autel et ses vitraux du XIXe siècle
Le maître-autel et ses vitraux du XIXe siècle
Le Christ en croix est du XVIe siècle
Sainte Barbe
Sainte Barbe, École troyenne, XVIe
Vierge à l'Enfant
Vierge à l'Enfant, École troyenne, XVIe
Arbre de Jessé
Vitrail de l'Arbre de Jessé (vers 1530)
Cliquez sur le vitrail pour l'afficher en gros plan.

La nef et le bas-côté sud depuis l'abside
La nef et le bas-côté sud depuis l'abside
Arbre de Jessé, détail
Arbre de Jessé (vers 1530)
Détail dans le remplage : Joseph et Jacob
Statue de la Vierge à l'Enfant
Statue de la Vierge à l'Enfant
sous un dais brisé (pilier du chœur)

Le beau XVIe siècle à Troyes s'est traduit par une profusion de vitraux et de statues sur pierre ou sur bois, la plupart du temps polychromes. Des ateliers de maîtres-verriers et de sculpteurs sont nés comme celui des Macadré pour le vitrail ou du maître de Chaource pour les statues. Les églises des alentours de Troyes les exposent en abondance.

Lutrin en fer forgé
Lutrin en fer forgé (XVIIIe siècle)
Statue de saint Hubert dans sa niche
Statue de saint Hubert dans sa niche
École troyenne
Arbre de Jessé, détail (vers 1530)
Arbre de Jessé (vers 1530)
Détail du remplage : La Vierge et l'Enfant
Vitrail latéral du chœur (XVIe siècle)
Vitrail latéral du chœur (XVIe siècle)
Ce sont des fragments empruntés à d'autres fenêtres. On y reconnaît la rencontre de Joachim et d'Anne à la porte dorée, la naissance de la Vierge, son mariage et sa mort.
Chapelle absidiale nordCliquez pour afficher le vitrail en gros plan
Chapelle absidiale nord dédiée à Saint-Joseph
Le vitrail est du XIXe siècle
Tableau «Le Baptême de Jésus»
Tableau «Le baptême de Jésus» (copie?)
Auteur non précisé

Vitrail : on y reconnaît la Visitation et le miracle de Cana ---»»»
Vitrail latéral du chœur (XVIe siècle)
Vitrail latéral du chœur (XVIe siècle)
Vue d'ensemble des vitraux du XIXe siècleCliquez pour afficher les vitraux du chœur en gros plan
Vue d'ensemble des vitraux du XIXe siècle de l'abside
Seul le vitrail à l'extrême-droite est ancien (XVIe siècle?)
Vitrail «Le chrétien en lutte contre les démons», détail
Vitrail de la fin du XVIe siècle «Le chrétien en lutte contre les démons»
Le chœur
L'église Notre-Dame en son Assomption de Pont-Sainte-Marie possède un très élégant chœur
illuminé par de très beaux vitraux du XIXe siècle.
Ici vu de biais depuis les stalles

Vitrail des Scènes de la vie de la Vierge ---»»»
«Marie-Madeleine lave les pieds de Jésus», vitrail du XIXe siècle
Vitrail du chœur : «Marie-Madeleine lave les pieds de Jésus»
XIXe siècle
«La Mort de la Vierge», vitrail du XIXe siècle
Vitrail du chœur : «La Mort de la Vierge»
Paris, 1874
Tableau «Le Christ bénissant»
Tableau «Le Christ bénissant» (copie?)
Auteur non précisé
Vitrail central du chœur
Vitrail central du chœur (Félix Gaudin, Paris, XIXe siècle)
Le Christ en croix date du XVIe siècle
La nef vue du chœur
La nef vue du chœur
La tribune est en bois sculpté du XVIe siècle
Vitrail du XIXe siècle
Vitrail du chœur (Félix Gaudin, Paris, XIXe siècle)
Scènes de la vie de Jésus

Documentation : Brochure sur l'église disponible à l'entrée
PATRIMOINE CARTE PATRIMOINE LISTE Retourner en HAUT DE PAGE