Accueil
Histoire navale
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
  PATRIMOINE
Châteaux, palais,
  Eglises, monuments
Est Ouest Sud-Ouest Nord IdF Sud-Est Centre-OuestCentre-Est
RÉGIONS


 Contact
Page créée en avril 2012
Tableau «Jésus et la Samaritaine», XIXe siècle, détail

Au VIIe siècle, le roi mérovingien Clovis II fonde l'abbaye Saint-Serge. Elle passera un temps sous le contrôle des rois de Bretagne qui y déposeront les reliques de saint Brieuc. Autour de l'an 1000, des moines bénédictins s'y installent, puis l'abbaye se développe grâce à l'appui des comtes d'Anjou. Elle est très prospère avec de nombreuses possessions dans l'Ouest de la France et en Angleterre. Au XIe siècle, l'église est reconstruite. Aux XIIe et XIIIe siècles, c'est au tour du chœur. Un chœur très vaste, comme il se doit pour une abbatiale, et qui fait toujours la célébrité de l'église. Les pèlerins viennent nombreux y vénérer les reliques de saint Brieuc, saint Serge et saint Bach (rapportées par les croisades pour les deux derniers). Malheureusement pour l'abbaye, elle est en dehors de l'enceinte urbaine de saint Louis et sera livrée à divers pillages lors de la guerre de Cent Ans et des guerres de Religion. Au XVe siècle, la nef romane est rebâtie dans le style classique angevin (grandes arcades, galeries étroites avec fenêtres).
En 1629, l'abbaye Saint-Serge est réformée : elle rejoint la Congrégation de Saint-Maur. Sous la Révolution, les treize moines qu'elle abrite sont dispersés, tandis que l'importante statuaire des XVIe et XVIIe siècles est vandalisée : il n'en reste plus que la prophétesse Anne de Paul Biardeau dans le transept. En 1802, l'abbaye devient Grand Séminaire, l'église abbatiale devient paroisse. Les bâtiments conventuels sont actuellement affectés à un lycée.

Vitrail de saint Brieuc par Jean Clamens (1912)
Vue d'ensemble de la nef de l'église Saint–Serge (deuxième moitié du XVe siècle)
Vue d'ensemble de la nef de l'église Saint-Serge (deuxième moitié du XVe siècle)
Les statues de saint Bach et de saint Serge se dressent à la base de l'arche triomphal.
Aspect extérieur de l'église. Ici la nef (XVe siècle)
Aspect extérieur de l'église. Ici la nef (XVe siècle)
La façade très sobre de l'église (XVe siècle)
La façade très sobre de l'église (XVe siècle)
Peinture murale «Saint Christophe»
Peinture murale «Saint Christophe»
près de la tribune et du buffet d'orgue (XVe siècle)
Statue de saint Serge dans la nef
Statue de saint Serge dans la nef
 
Peinture murale «La Crucifixion» près de la tribune (XVe  siècle)
Peinture murale «La Crucifixion» près de la tribune (XVe siècle)

Les points remarquables de l'église Saint-Serge :
1) Le chœur du XIIIe siècle (vers 1200-1255) avec ses vitraux en grisaille datés du XIIIe siècle et son sacrarium en gothique flamboyant du XVe siècle. Le chœur de Saint-Serge - fort large car il fallait loger tous les moines lors des offices - a fait la célébrité de l'église ;
2) Un Arbre de Jessé original, du XVe siècle, exposé en quatre clés-de-voûte dans la nef : Jessé et David, puis un roi et un prophète (?), la Vierge et enfin le Christ et le colombe du Saint-Esprit ;
3) les vitraux d'André Robin datés de 1462-1463 dans la nef angevine, représentant apôtres et vitraux ;
4) les sculptures du XVe siècle autour de la tribune ;
5) les multiples clés de voûte dans le chœur et les chapelle absidiales nord et sud. Une paire de jumelles est indispensable pour les observer convenablement
6) la statue d'Anne la prophétesse de Pierre Biardeau (milieu du XVIIe siècle), exemple de la beauté de la statuaire en Anjou et dans le Maine à cette époque. Il est vraiment regrettable que les révolutionnaires de 89 aient cassé tout le reste!

Prosper Mérimée passe à Angers en 1835, puis revient en 1847, cette fois en tant qu'inspecteur général des Monuments historiques. Il trouve une église avec une façade occidentale et un transept en piteux état. En mai de cette même année, il écrit à Ludovic Vitet, président de la Commission, pour se plaindre de la restauration du chœur de Saint-Serge effectuée sans l'avis de la Commission :
«(...) Le magnifique chœur de St-Serge a été couvert d'une boiserie exécutée malgré nos injonctions par les élèves de l'école d'Angers. Cela prouve qu'ils sont de bons menuisiers et qu'ils ont d'infâmes professeurs. Aujourd'hui, on nous demande des fonds pour enlever ces boiseries et les remplacer par une autre décoration. Comment trouvez-vous l'audace de ces gens-là? Je crains bien qu'ils n'aient coupé les colonnes engagées de St-Serge pour appliquer plus commodément leur lambrissage. (...)»
Sources : 1) «La Naissance des Monuments historiques, la correspondance de Prosper Mérimée avec Ludovic Vitet (1840-1848)», édité par le Ministère de l'Éducation nationale, comité des travaux historiques et scientifiques ; 2) «La route de Mérimée, correspondance et patrimoine», les éditions du huitième jour.

Élévations gauches dans la nef du XVe siècle avec la verrière d'André Robin (1462–1463)
Élévations gauches dans la nef du XVe siècle avec la verrière d'André Robin (1462-1463)
La verrière illustre d'un côté les prophètes, de l'autre les apôtres. Cette page en donne quelques lancettes.

Statue de saint Bach
Statue de saint Bach
dans la nef
Serge et Bach sont des soldats romains
morts martyrs en 297 en Syrie
sous l'empereur Maximin.

La corniche et son thème floral
La corniche et son thème floral : elle parcourt toute la nef en séparant les deux niveaux de l'élévation.
Vitrail d'André Robin (1462-1463)
Vitrail d'André Robin (1462-1463)
dans la nef du XVe siècle
Un prophète sur une lancette

Il n'est pas facile de reconnaître les apôtres
et les prophètes dans les vitraux (qui auraient besoin d'une restauration).
Parmi les prophètes, on trouve Jérémie,
David, Isaïe, Sophonie, Zacharie, Osée,
Amos et Malachie ; parmi les apôtres : Pierre, André, Jacques le Majeur, Thomas,
Jacques le Mineur, Philippe et Barthélemy.
Vitrail d'André Robin (1462-1463) dans la nef
Vitrail d'André Robin (1462-1463) dans la nef
Les Prophètes

Impressionnantes séries de sculptures autour de la tribune (XVe  siècle)
Impressionnantes séries de sculptures autour de la tribune (XVe siècle)
Dissimulés parmi des feuillages, on y trouve des animaux et des visages,
parfois difformes ou grotesques.

Corniche près de la tribune : animaux et feuillages (XVe siècle)
Corniche près de la tribune : animaux et feuillages (XVe siècle)
Corniche près de la tribune : masques, entrelacs et feuillages  (XVe siècle)
Corniche près de la tribune : masques, entrelacs et feuillages (XVe siècle)
Clé de voûte de l'Arbre de Jessé dans la nef (2 sur 4)
Clé de voûte de l'Arbre de Jessé dans la nef (2 sur 4)
Roi et prophète? (XVe siècle)
Clé de voûte de l'Arbre de Jessé dans la nef (3 sur 4)
Clé de voûte de l'Arbre de Jessé dans la nef (3 sur 4)
La Vierge (XVe siècle)
Voir l'explication de l'Arbre à la page de la basilique Saint-Denis
Clé de voûte de l'Arbre de Jessé dans la nef (1 sur 4)
Clé de voûte de l'Arbre de Jessé dans la nef (1 sur 4)
Jessé endormi et le roi David avec sa lyre (XVe siècle)
Voir l'Arbre d'Engrand le Prince à Saint-Étienne de Beauvais
Tableau «Promenade de la Sainte Famille», XIXe siècle
Tableau «Promenade de la Sainte Famille», XIXe siècle
Vitrail d'André Robin (1462-1463) dans la nef
Vitrail d'André Robin (1462-1463) dans la nef
Les Prophètes en gros plan
Chapelle latérale droite vue depuis la nef
Chapelle latérale droite vue depuis la nef
Tableau : «Jésus et la Samaritaine», XIXe siècle
Tableau : «Jésus et la Samaritaine», XIXe siècle
LE COLLATÉRAL GAUCHE (XVe SIÈCLE)
Collatéral gauche et la chapelle latérale Saint-Antoine-de-Padoue
Collatéral gauche et la chapelle latérale Saint-Antoine-de-Padoue
LA CHAPELLE ABSIDIALE GAUCHE
Vitrail de saint Brieuc
Vitrail de saint Brieuc
(1912)

Création du maître verrier angevin Jean Clamens
Voir les très beaux
vitraux-tableaux de Jean Clamens à l'église
Saint-Joseph d'Angers
Chapelle absidiale gauche
Chapelle absidiale gauche
Clé de voûte à la jonction des nervures
Clerc à tête de bœuf
Chapelle absidiale gauche
Chapelle absidiale gauche
Clé de voûte à la jonction des nervures
Clerc à tête de loup
Clé de voûte «Maria» (XVe siècle)
Clé de voûte «Maria» (XVe siècle)
(Collatéral gauche)
Clé de voûte (XVe siècle)
Clé de voûte (XVe siècle)
(Collatéral gauche)
Chapelle Saint-Antoine-de-Padoue
Chapelle Saint-Antoine-de-Padoue
Mouchette du vitrail : le miracle de la mule
Voir l'explication à l'église Saint-Antoine-de-Padoue au Chesnay, près de Versailles.
Cul-de-lampe dans le collatéral gauche
Cul-de-lampe dans le collatéral gauche
Une femme qui se tient les côtes
Cul-de-lampe dans le collatéral gauche
Cul-de-lampe dans le collatéral gauche
Ange avec un phylactère
Clé de voûte de l'Arbre de Jessé dans la nef (4 sur 4)
Clé de voûte de l'Arbre de Jessé dans la nef (4 sur 4)
Le Christ et la colombe (XVe siècle)
Tableau : Le Christ en croix (auteur inconnu), XIXe siècle?
Tableau : Le Christ en croix (auteur inconnu), XIXe siècle?
La voûte de la nef et les clés de l'Arbre de Jessé (XVe  siècle)
La voûte de la nef et les clés de l'Arbre de Jessé (XVe siècle)
Tableau «Jésus et la Samaritaine», XIXe siècle, détail
Tableau «Jésus et la Samaritaine», XIXe siècle, détail
Chapelle absidiale gauche, dite de la Vierge
Chapelle absidiale gauche, dite de la Vierge

La statue de la Vierge à l'Enfant, entre les deux fenêtres,
est due au ciseau de l'abbé Choyer (1858).
Elle est donnée en gros plan ci-dessous.
Chapiteaux dans une chapelle absidiale (XIIe ou XIIIe siècle)
Chapiteaux dans une chapelle absidiale (XIIe ou XIIIe siècle)
Oiseaux et animaux fabuleux avec feuillages
Chapelle absidiale gauche
Chapelle absidiale gauche
Chapiteau à tête d'animal
Chapelle absidiale gauche
Chapelle absidiale gauche
Chapiteau à tête d'ange

On compte une centaine de clés de voûte à la jonction des nervures.

Elles sont une caractéristique du chœur et des chapelles absidiales.

Vitrail de saint Brieuc
Vitrail de saint Brieuc
dû à Jean Clamens
(1912)
Chapelle absidiale gauche
Chapelle absidiale gauche
Clé de voûte à la jonction
des nervures : Un ange
Chapelle absidiale gauche
Chapelle absidiale gauche
Vierge à l'Enfant (abbé Choyer, 1858)
Chapelle absidiale gauche
Chapelle absidiale gauche
Clé de voûte : Agneau pascal
Un ange jouant de la violle
Un ange jouant de la violle
Un ange
Un ange
Un chevalier ou un roi
Un chevalier ou un roi
Un saint tenant un parchemin
Un saint tenant un parchemin
David et sa lyre
David et sa lyre
Le Christ bénissant
Le Christ bénissant
LE TRANSEPT DU XIe SIÈCLE
Le transept du XIe siècle et son croisillon nord
Le transept du XIe siècle et son croisillon nord
Le mur au fond du croisillon nord a été refait au XIXe siècle
Vitrail d'André Robin (1462-1463)
Vitrail d'André Robin (1462-1463)
Un prophète
Le Calvaire dans le croisillon sud du transept
Le Calvaire dans le croisillon sud du transept
(XIXe siècle?)
Vitrail dans la nef avec dessins et emblèmes
Vitrail dans la nef avec dessins et emblèmes
Est-ce une création du XIXe siècle dans le goût du XVe?
Rose dans le transept : l'Annonciation (XIXe siècle)
Rose dans le transept : l'Annonciation (XIXe siècle)
Sainte Marie-Madeleine au pied de la croix
Sainte Marie-Madeleine au pied de la croix
Détail du Calvaire dans le croisillon sud du transept (XIXe siècle?)
Partie centrale de la rose de l'Annonciation dans le transept  (XIXe siècle)
Partie centrale de la rose de l'Annonciation dans le transept (XIXe siècle)
LA CHAPELLE DU BAPTISTÈRE (ABSIDIOLE DROITE), XIIe SIÈCLE
Chapelle du baptistère (XIIe siècle)
Chapelle du baptistère (XIIe siècle)
avec sa statuaire moderne (XIXe?)
Statue d'Anne la prophétesse (terre cuite)
Statue d'Anne la prophétesse (terre cuite)
de Pierre Biardeau (milieu du XVIIe siècle)
Statue de Joseph et l'Enfant
Statue de Joseph et l'Enfant
XIXe siècle
Vitrail moderne
Vitrail : est-ce un Arbre de Jessé très stylisé?
Chapelle du baptistère (XIIe siècle)
Chapelle du baptistère (XIIe siècle)
Vue d'ensemble
Chapelle du baptistère (XIIe siècle)
Chapelle du baptistère (XIIe siècle)
Vitrail central du XIXe siècle
Mouchette du vitrail du dessus avec sa référence à  Jessé
Mouchette du vitrail du dessus avec sa référence à Jessé
Chapelle du baptistère (XIIe siècle)
Chapelle du baptistère (XIIe siècle)
Chapiteau
LE CHŒUR DU XIIIe SIÈCLE
Le célèbre chœur du XIIIe siècle de l'église  Saint-Serge et ses treize coupoles angevines
Le célèbre chœur du XIIIe siècle de l'église Saint-Serge et ses treize coupoles angevines
Tous les moines de l'abbaye devaient pouvoir y prendre place pendant les offices.
Les sources nous apprennent que l'architecte inconnu du XIIIe siècle s'est inspiré de la grande salle
et de la chapelle de l'hôpital Saint-Jean, sur l'autre rive du Maine, antérieures de quelques décennies.
Clé de voûte du chœur
Clé de voûte du chœur
Le Couronnement de la Vierge
Clé de voûte du chœur
Clé de voûte du chœur
«Le sein d'Abraham»
Clé de voûte du chœur
Clé de voûte du chœur
Saint Philippe
Les treize coupoles de la voûte du chœur
Les treize coupoles de la voûte du chœur
La singularité de la voûte Plantagenêt se voit aisément : les arcs ogifs (ceux qui sont reliés à leur sommet
par une clé de voûte) sont nettement plus élevés que les arcs mineurs (ceux qui séparent les coupoles).
Clé de voûte du chœur
Clé de voûte du chœur
Le Christ Ressuscité
Clé de voûte du chœur
Clé de voûte du chœur
Saint Pierre
Vitrail du XIIIe siècle
Vitrail du XIIIe siècle
dans le chœur
Clé de voûte du chœur
Clé de voûte du chœur
L'agneau pascal
Gros plan sur le travail en grisaille d'un vitrail
Gros plan sur le travail en grisaille d'un vitrail
du XIIIe siècle dans le chœur
Vue d'ensemble des trois vitraux du XIIIe siècle sur le côté  nord du chœur
Vue d'ensemble des trois vitraux du XIIIe siècle sur le côté nord du chœur
Le chœur de Saint-Serge vu depuis la "sortie" du croisillon sud  du transept
Le chœur de Saint-Serge vu depuis la "sortie" du croisillon sud du transept

Clés de voûte dans le chœur : un saint (en haut), au milieu, saint Jean l'évangéliste avec son calice, puis saint Paul tenant l'épée de son supplice (XIIIe siècle) ---»»»
Vitrail absidial du chœur
Vitrail absidial du chœur
Saint Serge
«««--- Vitrail latéral du chœur
Saint Georges
Le chœur de Saint-Serge et ses deux vitraux du XIXe siècle
Le chœur de Saint-Serge et ses deux vitraux du XIXe siècle
dédiés à saint Serge et saint Bach
Vitrail absidial du chœur
Vitrail absidial du chœur
Saint Bach
(XIXe siècle)
Vitrail latéral du chœur ---»»»
Saint Laud (?)
Le chœur et le sacrarium qui sert à garder les reliques.
Le chœur et le sacrarium qui sert à garder les reliques.
Le sacrarium, en gothique flamboyant, a été créé entre 1483 et 1501.

Trois clés de voûte dans le chœur ---»»»
Le Christ bénissant
Le Christ bénissant
Saint Jacques
Saint Jacques
Saint Barnabé
Saint Barnabé
L'orgue de tribune date de 1843.
L'orgue de tribune date de 1843.
Vitrail moderne
Vitrail moderne
La nef et l'orgue de tribune vus du chœur
La nef et l'orgue de tribune vus du chœur

Vitrail d'André Robin (1462-1463) dans la nef, les apôtres ---»»»

Documentation : Panneaux affichés dans la nef + livret «Laissez-vous conter l'abbaye Saint-Serge» de l'Office du Tourisme d'Angers + brochure «Abbatiale Saint-Serge, Angers» disponible dans l'église
PATRIMOINE CARTEPATRIMOINE LISTERetourner en HAUT DE PAGE