Accueil
Histoire navale
Patrimoine
Bibliographie
Les Grands Thèmes
  Céramique
Musées, faïence, porcelaine
Porcelaine de Sèvres
Porcelaine de Berlin, Vienne
Porcelaine au Petit Trianon
Porcelaine au Grand Trianon
Faïence de Parthenay
Majoliques italiennes (Louvre)
Émaux de Limoges (Louvre)
Faïence de Nevers
Porcelaine de Limoges
Émaux du Limousin
Faïence de Rouen
Faïence de Gien
 
Contact

 
Allez en page 2
«La Visitation» attribuée à Pierre Reymond

Le musée du Louvre possède une remarquable collection d'émaux de Limoges des XVIe et XVIIe siècles. On la trouve dans deux grandes galeries : celle des Chasses de Maximilien (avec les majoliques italiennes), mais plus encore dans la galerie de Scipion. C'est une grande salle aux murs rouges ornés de tapisseries illustrant des épisodes de la deuxième guerre punique. Vous pourrez admirer les tapisseries et les émaux en toute tranquilité : il y a peu de monde qui passe.
L'émail peint sur cuivre apparaît à Limoges à la fin du XVe siècle. L'émail est une substance vitreuse colorée par des oxydes métalliques (étain, cobalt, manganèse, antimoine, etc.). Le cuivre est le meilleur support que l'on puisse trouver grâce à la proximité entre son point de fusion et celui du verre.
Les premiers objets fabriqués furent des plaques rectangulaires (souvent associées en triptyques) illustrant des thèmes religieux. Les artistes puisent leur inspiration dans les dessins des livres d'heures. Assez rapidement surgit la mode de la grisaille, puis c'est la peinture italienne qui sert de modèle. Vers le milieu du XVIe siècle, les meilleurs émailleurs s'inspirent des gravures des livres qui sont elles-mêmes influencées par l'art de Fontainebleau. Ainsi apparaissent Pierre Reymond, Pierre Courteys, Maître IC, etc. Mais c'est Léonard Limosin que les historiens d'art placent en figure de proue de l'émaillerie limousine à cette époque. Auteur d'une abondante production, une partie de cette page lui est dédiée.

«Pompée» attribué à Jean II Pénicaud
La Galerie de Scipion
La Galerie de Scipion du musée du Louvre est principalement consacrée aux émaux de Limoges des XVIe et XVIIe siècles
Aiguière
Aiguière
«Joseph reçoit l'intendance d'Égypte»
Entourage de Pierre Reymond
Limoges, seconde moitié du XVIe siècle
«La Visitation» attribuée à Pierre Reymond
Plaque «La Visitation» attribuée à Pierre Reymond
Limoges, milieu du XVIe siècle
Aiguière
Aiguière
«Melchisédec offre le pain et le vin à Abraham»
attribuée à Pierre Reymond
Limoges, troisième quart du XVIe siècle

«««--- À GAUCHE
Plaque «La naissance de la Vierge»
attribuée à Pierre Reymond
Limoges, milieu du XVIe siècle
«La naissance de la Vierge» attribuée à Pierre Reymond
Coupe «Loth est ses filles» attribuée à Pierre  Reymond
Coupe «Loth est ses filles» attribuée à Pierre Reymond
Limoges, milieu du XVIe
«Abraham refuse les présents du roi de Sodome»
Plat ovale
«Abraham refuse les présents du roi de Sodome»
Pierre Reymond
Limoges, troisième quart du XVIe siècle
«Abraham refuse les présents du roi de Sodome»
Plat ovale
«Abraham refuse les présents du roi de Sodome», détail
Pierre Reymond
Limoges, troisième quart du XVIe siècle
Joseph reçoit l'intendance d'Egypte
Plat ovale «Joseph reçoit l'intendance d'Égypte»
attribué à Pierre Reymond, Limoges, troisième quart du XVIe siècle
Joseph reçoit l'intendance d'Egypte
Plat ovale «Joseph reçoit l'intendance d'Égypte», détail
attribué à Pierre Reymond, Limoges, troisième quart du XVIe siècle
Jethro au camp de Moïse
Plat ovale «Jethro au camp de Moïse»
Pierre Reymond, Limoges, 1567
LÉONARD LIMOSIN
Vénus et l'Amour
Plaque «Vénus et l'Amour», émail peint sur cuivre, Limoges, 1555
Léonard Limosin
Le Père de Psyché consulte l'oracle d'Apollon
Plaque «Le Père de Psyché consulte l'oracle d'Apollon»
Émail peint sur cuivre, Limoges, 1543
Léonard Limosin
Un Concert
Plaque «Un Concert», Limoges seconde moitié du XVIe siècle
Émail peint sur cuivre, Entourage de Léonard Limosin
Le Jugement de Salomon
Plat à ombilic «Le Jugement de Salomon»
Émail peint sur cuivre, Limoges, 1555
Léonard Limosin
La Toilette de Psyché
Plaque «La Toilette de Psyché»
Émail peint sur cuivre, Limoges, 1543
Léonard Limosin
Le Jugement de Salomon
Léonard Limosin : «Le Jugement de Salomon», détail
SUZANNE ET LES VIEILLARDS
Vitrine avec assiettes du XVIe siècle
Vitrine avec assiettes du XVIe siècle (dont celles de «Suzanne et les vieillards»)
Suzanne et les vieillards
Suzanne et les vieillards
Épisode I : «Suzanne au bain»
Pierre Reymond, Limoges, vers 1580 (?)

Thème traditionnel des artistes, «Suzanne et les vieillards» est l'histoire d'une jolie femme calomniée par deux vieillards parce qu'elle refuse leur chantage sexuel. Condamnée à la lapidation, elle est sauvée par l'intervention du futur prophète Daniel qui confond les accusateurs. En punition, ce sont eux qui sont lapidés. Voir le détail de l'histoire au musée Magnin de Dijon ainsi que la très belle toile d'Alessandro Allori.

Suzanne et les vieillards
Suzanne et les vieillards
Épisode II: «Suzanne est surprise par les deux vieillards»
Pierre Reymond, Limoges, vers 1580 (?)
Suzanne et les vieillards
Suzanne et les vieillards
Épisode III : «Suzanne est traînée devant ses juges»
Pierre Reymond, Limoges, vers 1580 (?)
La Bataille de Zama
L'Histoire de Scipion : «La Bataille de Zama» (10e pièce), Laine et soie
Suzanne et les vieillards
Suzanne et les vieillards
Épisode V : «L'innocence de Suzanne est proclamée»
Pierre Reymond, Limoges, vers 1580 (?)

Le Louvre possède huit tapisseries de l'Histoire de Scipion l'Africain (toutes présentes dans la galerie de Scipion). Ces tapisseries ont été réalisées aux Gobelins sous le règne de Louis XIV. À l'origine, François Ier passa commande, vraisemblablement à la famille Lermoyen à Bruxelles, d'une série de vingt-deux tentures dédiées à Scipion l'Africain. Cette série a été détruite à la Révolution. Heureusement, au XVIIe siècle, Louvois proposa de faire la copie des plus belles tentures bruxelloises du «Garde Meuble». La Manufacture des Gobelins, qui connaissait alors une période difficile, fut chargée du travail. Par ce biais, on faisait aussi l'économie de nouveaux modèles.

Suzanne et les vieillards
Suzanne et les vieillards
Épisode IV : «Suzanne est conduite au supplice»
Pierre Reymond, Limoges, vers 1580 (?)
Suzanne et les vieillards
Suzanne et les vieillards
Épisode VI : «Les vieillards qui ont accusé Suzanne sont lapidés»
Pierre Reymond, Limoges, vers 1580 (?)
LE MAÎTRE DE L'ÉNÉIDE
Maître de l'Énéide
Maître de l'Énéide
Plaque «Éole déchaîne les vents sur les Troyens à la prière de Junon»
Limoges, vers 1530, Émail peint sur cuivre
Maître de l'Énéide
Maître de l'Énéide
Plaque «Les Grecs se cachent dans le cheval de Troie»
Limoges, vers 1530, Émail peint sur cuivre

Le Maître de l'Énéide. L'œuvre de Virgile, l'Énéide, a été imprimée à Strasbourg en 1502, dans une somptueuse version ornée de cent trois gravures. Un artiste émailleur (ou son atelier), resté inconnu, a utilisé ces gravures comme modèles pour créer une série unique de plaques relatant les aventures d'Énée. Soixante-dix-huit de ces plaques ont été recensées. Le Louvre en possède onze.
Les plaques suivent fidèlement les gravures du livre et marquent une avancée technologique dans l'utilisation du fondant à la fois au revers et sur la face décorée.
Source : Documentation du musée du Louvre

Maître de l'Énéide
Maître de l'Énéide
Plaque «Vénus demande à Vulcain des armes pour Énée
Limoges, vers 1530, Émail peint sur cuivre
Maître de l'Énéide
Maître de l'Énéide
Plaque «Vénus implore Jupiter en faveur d'Énée»
Limoges, vers 1530, Émail peint sur cuivre
Maître de l'Énéide
Maître de l'Énéide
Plaque «Vénus et Junon favorisent les amours de Didon et d'Énée»
Limoges, vers 1530, Émail peint sur cuivre
Maître de l'Énéide
Maître de l'Énéide
Plaque «Énée arrive en Épire où il est accueilli par Helenus et Andromaque»
Limoges, vers 1530, Émail peint sur cuivre
LES RONDACHES DE PIERRE PÉNICAUD
La Prise de Carthagène
Rondaches avec scène de combat
Rondaches avec scène de combat dans leur vitrine
attribuées à Pierre Pénicaud

«««--- À GAUCHE
Tapisserie de l'Histoire de Scipion : «La Prise de Carthagène»
(2e pièce). Laine et soie
Rondache avec scène de combat
Rondache avec scène de combat
Attribué à Pierre Pénicaud, Limoges, milieu du XVIe siècle
Rondache avec scène de combat
Rondache avec scène de combat
attribué à Pierre Pénicaud, Limoges, milieu du XVIe siècle
Détail de l'œuvre à gauche
Rondache avec scène de combat
Rondache avec scène de combat
Attribué à Pierre Pénicaud, Limoges, milieu du XVIe siècle
Le Repos pendant la fuite en Egypte
«Le Repos pendant la fuite en Egypte»
Atribué à Martial Ydeux, Limoges, milieu du XVIe siècle
Saphan lit à Josias le livre de la loi
Plat ovale
«Saphan lit à Josias le livre de la loi»
Limoges, 1578

«Saphan lit à Josias le livre de la loi», détail ---»»»
Saphan lit à Josias le livre de la loi
Le Festin des noces de Psyché
Plat rond «Le Festin des noces de Psyché»
Limoges, seconde moitié du XVIe siècle
Le Festin des noces de Psyché
Plat rond
«Le Festin des noces de Psyché»
Limoges, seconde moitié du XVIe siècle
détail central
La Bataille de Zama (détail)
Tapisserie de l'Histoire de Scipion : «La Bataille de Zama», détail

À DROITE ---»»»
Maître I C : «Minerve et les muses»
Limoges, seconde moitié du XVIe siècle
«Minerve et les muses
Le mois d'octobre
Assiette «Le mois d'octobre»
Attribué à Jean Court dit Vigier
Limoges, seconde moitié du XVIe siècle
Triptyque
Triptyque : Sainte Geneviève, sainte Marthe, saint Lazare, sainte Madeleine et saint Laurent
Limoges, début du XVIe siècle
Coffret avec scènes bibliques Coffret avec scènes bibliques
Pierre Courteys, coffret avec scènes bibliques. Face avant

«««--- À GAUCHE
Pierre Courteys, coffret avec scènes bibliques
Limoges, milieu du XVIe siècle
Le mois d'octobre (détail)
«Le mois d'octobre»
Attribué à Jean Court dit Vigier
Limoges, seconde moitié du XVIe siècle
Détail central
La Bataille sur le plateau
Tapisserie de l'Histoire de Scipion : «La Bataille sur le plateau»
(4e pièce). Laine et soie

Documentation : Panneaux du musée du Louvre
CÉRAMIQUE Retourner en HAUT DE PAGE