Accueil
Histoire navale
Patrimoine
Bibliographie
Les Grands Thèmes
  Céramique
Musées, faïence, porcelaine
Porcelaine de Sèvres
Porcelaine de Berlin, Vienne
Porcelaine au Petit Trianon
Porcelaine au Grand Trianon
Faïence de Parthenay
Majoliques italiennes (Louvre)
Émaux de Limoges (Louvre)
Faïence de Nevers
Porcelaine de Limoges
Émaux du Limousin
Faïence de Rouen
Faïence de Gien
 
Contact

 
Dessin sur une assiette de porcelaine

À côté du Jardin français du domaine de Versailles, le Petit Trianon est venu compléter le Pavillon français et le Pavillon frais. Construit par l'architecte A.-J. Gabriel, il est destiné à l'usage privé de Louis XV et de madame de Pompadour. La marquise s'éteint en 1764. Le pavillon est Inauguré en juin 1769. Marie-Antoinette en fait son séjour préféré. C'est elle qui fait transformer à l'anglaise une partie du jardin.
Après les dégradations de la Révolution, le Petit Trianon est restauré et remeublé sous l'Empire, puis sous la Monarchie de Juillet. Les souverains l'utilisent pour leur famille. En 1867, l'impératrice Eugénie le fait transformer en musée consacré à la reine Marie-Antoinette. Nettement plus petit que le Grand Trianon, le Petit Trianon possède néanmoins quelques belles salles très bien meublées. Les éléments de porcelaine que l'on peut y voir sont surtout des services de table ou des parties de services de table en porcelaine de Sèvres du XVIIIe siècle.

Buste de Joseph II par Louis-Simon Boizot
Grande salle à manger
Grande salle à manger avec cheminée de marbre bleu turquin et buste de Marie-Antoinette
Buste de Marie-Antoinette
Buste de Marie-Antoinette en 1775 en porcelaine de Sèvres
Exécuté d'après un modèle de Louis-Simon Boizot
(Buste brisé pendant la Révolution et restauré en 1858.)
Biscuit de Niderviller
Biscuit de Niderviller
d'époque Louis XVI
Jeune bergère sortant du bain
Grande salle à manger
Grande salle à manger vue d'un autre angle
De part et d'autre de la fenêtre, on aperçoit deux biscuits de Niderviller, d'époque Louis XVI.
Ces deux biscuits ont été rapportés du palais Rohan à Strasbourg sous le règne de Louis-Philippe.
Biscuit de Niderviller
Biscuit de Niderviller
d'époque Louis XVI
Jeune pâtre jouant de la flûte
Biscuit de Niderviller
Biscuit de Niderviller
Jeune pâtre jouant de la flûte (en gros plan)
Cheminée de la petite salle à manger
La cheminée de la petite salle à manger
Vase en porcelaine grenat
Vase en porcelaine grenat sur un beau piédouche doré
dans la petite salle à manger
Salle des armoires aux porcelaine
Salle des armoires aux porcelaines au rez-de-chaussée
SERVICE À DESSERT «À ATTRIBUTS ET GROSEILLES»
Plat en forme de coquille
Plat en forme de coquille

Le service à dessert «à attributs et groseilles» est un service de porcelaine de Sèvres acheté par Louis XV en 1763. Les plats et assiettes regorgent de superbes trophées civils et militaires vraisemblablement peints par le spécialiste du genre à la Manufacture, Charles Buteux. Après avoir été utilisé dans d'autres pavillons du domaine de Versailles, il fut transporté au Petit Trianon en 1769, une fois celui-ci achevé. Le service a été enrichi jusqu'en 1790.

Tasse aux trophées
Deux tasses à trophées
Assiette aux trophées
Assiette au bord contourné
comprenant quelques très beaux trophées
Assiette aux trophées
Assiette à fleurs et trophées civils
Tasse aux trophées
SERVICE À DÉCOR DE PERLES ET BARBEAUX
Assiette à perles et barbeaux
Plat creux à perles et barbeaux
Plat en creux à perles et barbeaux

«««--- Assiette à bord contourné
Assiette à barbeaux

Tasse à décor de barbeaux
Tasse, pot à jus et pot à thé
«««--- Assiette à bord contourné
On peut remarquer que la densité des barbeaux
varie selon les modèles.
pot à jus
pot à thé

Le service à décor de perles et barbeaux (c'est-à-dire des bleuets) est un autre service de porcelaine de la Manufacture de Sèvres. Il fut livré à la reine Marie-Antoinette en janvier 1782. Il ne comprenait pas moins de 295 pièces (dont 96 assiettes plates, 24 assiettes à potages et 24 pots à jus).
Les comtesses de Provence et d'Artois, belles-sœurs de la reine, possédaient également un service à perles et barbeaux (très à la mode à cette époque) en porcelaine de Sèvres. Ces deux services pouvaient évidemment être réunis, mais restaient néanmoins distincts : les barbeaux étaient plus denses sur l'un que sur l'autre.

AUTRES ASSIETTES
Assiette de porcelaine
Assiette de porcelaine de Sèvres avec visage de prélat peint à la main
Assiette de porcelaine à décor de fleurs et arabesques
Assiette de porcelaine de Sèvres à motifs de fleurs et de rinceaux

Documentation : Panneaux dans les vitrines et les salons du musée du Petit Trianon
CÉRAMIQUE Retourner en HAUT DE PAGE