Accueil
Histoire navale,
maquettes de bateaux
Patrimoine CARTE
Patrimoine LISTE
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
Contact
ÉDIFICES RELIGIEUX DE ROUEN
La façade ouest de la cathédrale Notre-Dame à Rouen Cathédrale Notre-Dame
art gothique, XIIIe et XIVe siècles
La Charité dans le mausolée des cardinaux d'Amboise

La cathédrale de Rouen fait partie des grandes cathédrales de France avec celles d'Amiens, Paris, Chartres, Reims et Bourges. Mais celle de Rouen a failli ne pas survivre à la dernière guerre mondiale. Comme tout grand ensemble architectural presque millénaire, elle possède deux ou trois points d'attraction qui méritent vraiment de la connaître.
L'histoire commence dès le IVe siècle avec la construction d'un groupe cathédral au centre de la cité : c'est une affirmation politique de l'importance .... Lire la suite

Le chœur de l'abbatiale Saint-Ouen à Rouen Abbatiale Saint-Ouen
art gothique
Vitrail dans la chapelle Saint-André (1ère moitié du XIVe siècle)

Au VIe siècle, il y avait une nécropole à l'emplacement actuel de l'abbatiale. Puis une basilique y aurait été édifiée. Enfin, c'est au VIIIe siècle que la règle de saint Benoît aurait été introduite à Rouen. Une abbaye aurait alors été fondée. Mais, avec les invasions vikings, les moines s'exilent. Le XIe siècle apporte le renouveau : grâce aux donations des ducs de Normandie, de nouveaux bâtiments monastiques sont érigés. La basilique est remplacée par une grande église romane. Au XIVe siècle, l'abbaye atteint son apogée : c'est l'un.... Lire la suite

L'église Sainte-Jeanne d'Arc et sa verrière Renaissance Église Sainte-Jeanne d'Arc
style moderne, 1979, verrière Renaissance
Salomé attend avec son plateau, la tête de Jean-Baptiste (Engrand le Prince, 1525-1526)

L'église Sainte-Jeanne-d'Arc de Rouen date de 1979. Ses courbures très modernes s'élèvent au milieu de la place du Vieux-Marché, dont le réaménagement s'est achevé la même année. Initialement sur la place, il y avait une église dédiée au Saint-Sauveur. Elle fut la paroisse de Pierre Corneille. On la ferma en 1791 ; elle fut rasée en 1795. Au Moyen Âge et à l'époque moderne, la place était le cœur du commerce des denrées alimentaires de la ville. Sous le Second Empire, sa surface doubla ; on y fit construire deux... Lire la suite

La nef de l'église Saint-Romain à Rouen Église Saint-Romain
style Louis XIV, début du XVIIIe siècle, vitraux Renaissance
Vitrail Renaissance de la Parabole du mauvais riche, détail

En 1624, les Carmes Déchaux de Rouen obtiennent un emplacement pour construire un couvent et une chapelle : ce sera dans le quartier Bouvreuil, là où se trouve actuellement la gare. La chapelle, dédiée à saint Joseph et sainte Thérèse (les patrons de l'ordre), est détruite en 1678 pour en ériger une plus grande. La famille Becdelièvre, liée avec les Colbert, assure l'essentiel du financement de ce nouvel édifice de style Louis XIV. Achevée en 1729, l'église est dédiée solennellement à saint Romain dès 1682. À la Révolution.... Lire la suite

La nef de l'église Saint-Godard à Rouen Église Saint-Godard
XVe et XVIe siècles, vitraux Renaissance
Un roi de Juda dans l'Arbre de Jessé d'Arnoult de Nimègue à l'église Saint-Godard

L'église Saint-Godard de Rouen est inondée du reflet coloré de ses vitraux Renaissance et XIXe siècle. Édifice moins connu que la cathédrale, Saint-Ouen ou Saint-Maclou, sa verrière recèle néanmoins quelques trésors comme l'Arbre de Jessé d'Arnoult de Nimègue ou le vitrail de la vie de saint Romain, deux œuvres admirées dès leur installation.
Profitant de la faiblesse de Jean sans Terre, Philippe Auguste s'empara de la Normandie dès 1204. Il fit construire aussitôt, sur la colline Bouvreuil... Lire la suite

L'église Saint-Vivien à Rouen Église Saint-Vivien
style néo-classique, 2e moitié du XVIIIe siècle
Groupe sculpté «l'Agonie de Jésus» de Millet-Desruisseaux, années 1690

Bien que ne possédant plus aucune verrière Renaissance, l'église Saint-Vivien possède un cachet artistique très séduisant, ainsi qu'une histoire architecturale longue et passionnante. Au début du XIIIe siècle, il y avait déjà à cet emplacement une petite église gérée par les religieux de l'abbaye Saint-Ouen. En 1230, un nouveau rempart vient englober le quartier dans l'enceinte de la cité ; l'église devient paroissiale. Au XIVe siècle, elle est entièrement rebâtie et consacrée en 1358. Mais elle reste de petite taille : elle possède deux nefs.. Lire la suite

La nef de l'église Saint-Patrice à Rouen Église Saint-Patrice
style gothique flamboyant, XVIe siècle
Vitrail de la Crucifixion, détail (XVIe siècle)

L'église Saint-Patrice de Rouen est une vraie galerie de vitraux. La plupart sont du XVIe siècle, les autres, du XIXe, un dernier est de Max Ingrand. Comme les églises rouennaises de Saint-Vivien et de Saint-Godard, elle présente une nef centrale et deux bas-côtés. À l'origine, elle était voûtée en bois. Historiquement, le bâtiment a été précédé de deux édifices. Au Xe siècle, l'emplacement qu'occupe l'église actuelle était à l'extérieur des murailles. Il abritait un oratoire déjà dédié à Patrice, saint patron de l'Irlande. Un incendie ravagea... Lire la suite

La nef du temple Saint-Éloi à Rouen Temple Saint-Éloi
style gothique et baroque, XVIe siècle
La Vierge à l'Enfant dans le vitrail de la Passion (XVIe siècle), détail

Le temple Saint-Éloi n'est pas l'édifice historique le plus visité de Rouen car, hormis pour les offices religieux ou les journées du patrimoine, il est toujours fermé. Et son aspect extérieur, qui n'a pas été restauré, n'est pas des plus accrocheurs. Pourtant son architecture revêt un intérêt certain et deux verrières Renaissance y subsistent.
L'emplacement où se trouve le temple Saint-Éloi était à l'origine une île au milieu de la rivière. Une petite chapelle s'y dressait. Cette île fut ... Lire la suite

La façade néo-classique de l'église Sainte-Madeleine à Rouen Église Sainte-Madeleine
style néo-classique, 2e moitié du XVIIIe siècle
La nef de l'église Sainte-Madeleine à Rouen

L'église Sainte-Madeleine de Rouen est historiquement rattachée à un hôtel Dieu. Vers le milieu du XVIe siècle, la municipalité décide d'implanter vers l'ouest de la ville un nouvel hôpital pour les pestiférés. À cet endroit, il y a déjà un petit Hôtel Dieu et une chapelle. Les travaux ne commencent qu'un siècle plus tard... pour s'achever en 1757. En 1753, on décide de remplacer la chapelle, devenue trop petite, par une église. Parvy, l'un des deux architectes de l'hôpital, est mis à contribution. À sa mort (1760), les travaux sont interrompus. Ils... Lire la suite

La nef de l'église Saint-Gervais à Rouen Église Saint-Gervais
style néo-roman, 1868
Bas-relief du Christ et des apôtres sur la cuve de la chaire à prêcher, XIXe siècle

L'église Saint-Gervais de ne fait pas partie du circuit des églises de la ville de Rouen à ne pas manquer, comme la Cathédrale, Saint-Ouen ou Saint-Maclou. C'est un édifice néo-roman, typique de la seconde moitié du XIXe siècle, construit par les architectes Martin et Marical de 1868 à 1874. Saint-Gervais est une église assez vaste, comme le montre la photo ci-dessous, avec deux larges bas-côtés. On y remarque un grand retable en pierre dans chacune des deux chapelles absidiales, des vitraux pastiche du XIIIe siècle et un... Lire la suite

La nef de la basilique du Sacré-Cœur à Rouen Basilique du Sacré-Cœur
style roman, fin du XIXe siècle
Le port de Rouen vers 1900, vitrail du Sacré-Cœur

Le quartier historique de Rouen, celui que visitent les touristes, est assez réduit. Au XVIIIe siècle, la ville s'est étendue au sud, sur la rive droite (églises Saint-Sever et Saint-Clément). Au XIXe, ce sont les quartiers ouest qui se sont énormément développés avec l'implantation d'usines et l'aménagement du port. Au niveau cultuel, les habitants ne disposaient que des églises Sainte-Madeleine et Saint-Gervais et, à la fin du XIXe siècle, elles étaient bien éloignées des maisons les plus récentes construites à l'ouest. C'est pourquoi le curé... Lire la suite

La nef de l'église Saint-Sever à Rouen Église Saint-Sever
style néo-classique, 1860
Le chœur de l'église Saint-Sever à Rouen

Le développement historique de Rouen se fit sur la rive droite de la Seine, là où l'on peut admirer la cathédrale et les grandes églises de la ville comme Saint-Ouen ou Saint-Maclou. Sur le quartier actuel de Saint-Sever se trouvait jadis un faubourg appelé Emendreville qui eut beaucoup de mal à se développer : la communication entre les deux rives du fleuve se réduisait à un pont étroit et peu solide, puis à un pont de bateaux en 1630. C'était insuffisant. Néanmoins, au XVIIe siècle, la faïence se développa sur cette rive droite un peu... Lire la suite